Aller au contenu


Photo

Écoute d'amplis high end


238 réponses sur ce sujet

#51 Invité_Dildan_*

Invité_Dildan_*
  • Guests

Posté 12 October 2005 à 20:04

Il manque un élément important au raisonnement de Gravity60. Le demande requise en énergie d'une onde diminue de 3dB par octave. Donc, la puissance requise pour un SPL égale diminue de moitié pour chaque octave supérieur. À impédance et sensibilité identique, un amplificateur aura à fournir la moitié de la puissance à chaque fois qu'on double la fréquence.

Voir :

1.3 - Power Distribution and SPL
1.4 - Actual vs Effective Power

http://sound.westhost.com/bi-amp.htm

#52 gravity60

gravity60

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 198 Messages :

Posté 12 October 2005 à 20:57

Il manque un élément important au raisonnement de Gravity60. Le demande requise en énergie d'une onde diminue de 3dB par octave.  Donc, la puissance requise pour un SPL égale diminue de moitié pour chaque octave supérieur. À impédance et sensibilité identique, un amplificateur aura à fournir la moitié de la puissance à chaque fois qu'on double la fréquence.

Voir :

1.3 - Power Distribution and SPL
1.4 - Actual vs Effective Power

http://sound.westhost.com/bi-amp.htm

--------------------------------------------------------

Salut Dildan,

Je viens de lire ton commentaire qui disait...et je te cite :

À impédance et sensibilité identique, un amplificateur aura à fournir la moitié de la puissance à chaque fois qu'on double la fréquence.

C'est faux !

Il fournira la même puissance....!
Toi tu parles plutôt de la perception acoustique.....qui n'est aucunement relier au phénomène électrique !!!

Tout ce que j'ai dit auparavent touchait uniquement le domaine électrique. Toi tu parles du domaine acoustique qui est totalement un autre monde. Ce qui sort de l'enceinte.....l'onde sonore en l'occurrence est régit par les loi de la physique soit le domaine acoustique.

Ray

#53 gravity60

gravity60

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 198 Messages :

Posté 12 October 2005 à 21:02

Mais n'est-il pas vrai que la grande partie de la puissance sert aux basses fréquences ?  De toute façon, un haut-parleur de 100W (par exemple) n'a généralement pas un tweeter qui acceptera 100W.

Pour une enceinte à cone effectivement oui.....la plupart des enceintes à cone voient leurs impédances grimper au dela de 8 ohms dans les hautes fréquences alors l'énergie consommée par l'enceinte diminue.

Ray

#54 gravity60

gravity60

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 198 Messages :

Posté 12 October 2005 à 21:08

Salut Ray,

juste un "petit" détail dans ton exemple: Il faudra que l'ampli soit capable de fournir le courrant nécessaire, soit:

1.25A dans 16 ohms jusqu'a 20A dans 1 ohm...

Aussi, je ne comprend pas bien ton explication de puissance necessaire. La puissance sans la sensibilité du HP ne veut pas dire grand chose, non?

Bonjour Pencoat,

Effectivement, l'amplificateur devra fournir 20Arms dans 1 ohm.

Pour ta question, je suis désolé mais je ne comprend pas bien ce que tu veux dire exactement. Pourrais-tu élaborer un peu plus SVP.
Merci,

Ray

#55 Invité_apogeeman_*

Invité_apogeeman_*
  • Guests

Posté 12 October 2005 à 21:14

merci gravity60 tu as effectivement vulgariser ce que je ne pouvai expliquer techniquement.

bon je vai y allez avec mes mots: comme exemple les apogee scintillas on une impédence nominal de un ohm, mai dans la realiter de leur utilisation elle peuve chuter a 0.5 ohm et meme moin ce qui est une torture pour la plupart des amplificateur la raison pouquoi je possaide une paire de monoblock krell actuellement surtout la serie kma ces que justement dans le passé krell etait etroitement lier avec la compagnie apogee et ces amplificateurs etait justement concut pour fonctionner corectement sur des load difficile et des courbe d'impédence tortueuse, plus les condition son difficile plus les krell sample alaise et le contraire est vrai aussi car sur des impédence de 8 ohms il sonne pas pareil, quand jai echange mes deux classé dr9 pour cette paires de krell quand jai fai le voyage a toronto, arrivé chez la personne qui fesai l'échange sur ces aut parleur on avai l'impression que les krell etait beaucoup moin puissant que les 2 classé sur ces speacker de 16 ohms, a lel poin que moi et mon épouse on se demandait si ont fesait une bonne affaire, ce n'est que rendue a la maison que je me sui rendu conte de l'énorme différence de ces krell as basse impédence les scintillas a l'époque se son transformé et maintenant avec les acoustat le plaisir continue jour apres jour.

voila jai partager avec vous un peu de mon expériance merci a tous.

#56 Invité_Dildan_*

Invité_Dildan_*
  • Guests

Posté 12 October 2005 à 21:19

--------------------------------------------------------

Salut Dildan,

Je viens de lire ton commentaire qui disait...et je te cite :

À impédance et sensibilité identique, un amplificateur aura à fournir la moitié de la puissance à chaque fois qu'on double la fréquence.
C'est faux !

Il fournira la même puissance....!
Toi tu parles plutôt de la perception acoustique.....qui n'est aucunement relier au phénomène électrique !!!

Tout ce que j'ai dit auparavent touchait uniquement le domaine électrique. Toi tu parles du domaine acoustique qui est totalement un autre monde. Ce qui sort de l'enceinte.....l'onde sonore en l'occurrence est régit par les loi de la physique soit le domaine acoustique.

Ray

En terme pratique, pour un SPL, sensibilité et impédance égal, un tweeter requiert moin de puissance qu'un woofer, donc requiert un amplificateur moin puissant .

#57 Invité_DryLan_*

Invité_DryLan_*
  • Guests

Posté 12 October 2005 à 21:49

Je crois que mon texte précèdent n’étais pas tout a fait clair et précis. et je lui ai apporté quelque modification.

Le revoici revue et corriger :

Weetabix Tout a fait raison quand tu dit : Si je ne me trompe pas, c'est l'enceinte qui crée la charge sur l'ampli. Par contre quand tu dit: Ils n'ont donc pas besoin d'être de puissance égale, même si c'est en passsif. a mon avis il faut faire attention Quand on lit les spécification. Quand on parle de la puissance d'un ampli il y a une impédance lier a cette specification.Ex. 200W/8 ohms 400W/4 ohms (ce qui est une très bonne spécification en passant.)De la mon accord avec toi gravity60, sur le fait qu'il faut choisir deux Ampli de meme puissance(pour une meme impedance,) sinon on se limite a la puissance du plus faible Ampli et c’est aussi la que tu a fait la même erreurs que Emmanuel Le Quéré quand il dit : Dans les systèmes actifs (Linn, Naim...), on met le meilleur ampli dans les hautes et le plus puissant dans les basses. Les mots faible et Meilleur méritais explication. Je dirais : qu'il faut choisir deux Ampli de même puissance à impedance egale, et en considérant que l’ajout de pièces externe n’est pas le Best du best, de même gain est aussi le mieux. Dans le meilleur des mondes où on choisit nos ampli ils seront donc, tous les deux, les meilleurs pour le travail qu’il ont à faire.
On s'entend pour dire qu'une enceinte varie d'impédance en fonction de la fréquence. Ex: 4 ohm en basse fréquence et 8 dans le médium, peut importe, Il faudrait donc placé un ampli qui a une bonne spécification concernant le nombre watts/ohms comme dans mon exemple plus haut. que l’on pourrais qualifier en disant de lui qu’il tend vers la loi de Ohm E=RI, CAD le double de la puissance dans un charge de moitié. Cet ampli serais diriger dans l’entré du cross-over qui affiche la plus basse impédances en fonction de la fréquence. On pourrais ici être tenté de prendre un ampli ayant la même puissance @4oms que la puissance de l’autre ampli @8 ohms. Dans certains cas cela serait peut-être envisageable mais dans beaucoup d’autre ce serait un désastre. Pour alimenté le medium et l’aigu beaucoup de gens ici, du moins je le pense seront d’accord, utilisé un ampli avec de la finesse disons serais le bienvenue. On parle alors de réponse en fréquence, et certainement plus de goût personnel que dans le cas des graves car ici, je ne croit pas que quelqu’un puisse mieux apprécier une basse ,certainement plus molle, avec un ampli qui manque de souffle. Dans les medium-aigu donc, d’autre qualificatif entre en ligne de compte comme finesse, Chaleur, précision pour n’en nommé que quelque uns, et ces qualificatif entre beaucoup plus du domaine du gout personnel que strictement quantitatif pour le choix du dit Meilleur ampli. Évidemment pour pouvoir faire ces choix il faut que le crossover le permette. CAD, prenons le cas des enceintes qui on une impédance basse en mid/haute fréquence comme tu disait Apogeeman il faudrais utiliser un ampli qui a la qualité de tende vers la loi de ohm et en même temps est les qualité que l’on veut retrouvé pour les medium/aigu donc un ampli complet. Alors pourquoi en prendre deux…

#58 Invité_apogeeman_*

Invité_apogeeman_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 08:37

exactement drylan ces pour ca que jutilise une paire de monoblock krell.

evidament mon choi personnel se porte sur l'électrostatique acoustat car selon moi ces le seul aut parleur electrostatique qui creuse dans les basses frequences ca decent jusqua 20 htz mai pour obtenir cette performance il fau une piece découte et une emplification consequete qui est capable de travailler avec des impédence complexe.

bon dans le passé avec mes arc classic 120 sur les acoustat le resulta etait mitiger il n'était pas movait en soi sur des petit ensemble de trio de jazz mai lorsque j'écoutai de la musique classique de grand orcestre la il perdait les pédale et la sonorité devenai confuse et manquai de corp sa ces sur les accoustat car sur une paire de magneplanar 3.3r les classic 120 surclasse les krell en terme de délicatesse de subtilité et dimage en 3 dimention, sur les acoustat ces exactement le contraire les krell devienne superieure au classic 120 sur tout les parametre.

vue que jai eu la chance de conparer les 2 configuration chez moi jai choisi krell et acoustat qui selon moi apporte un plus en terme de définition tout en garden une certaine douceur dans les haute mai pour sa sa prend justement de preference un amplificateur qui est parfaitement en controle dans des charge complexe.

bon vous allez surement dire que je suis un magnaque des emplificateur krell . et bien non pas du tout car la nouvelle generation de krell est as mon avie bien personnelle trop agressive, jaime beaucoup les jeff rowland, lévolution 2000 de conrad jhonson, les gros conterpoint, et dernierement jai entendu un griffon chez moi et ce fu extraordinaire mai il faudrai que je prenne une deusieme hipotheque :blink:

les krell son venue a moi par le hasar des transactions et ils font un tres bon travail avec mes acoustat, mes je doi l'avouer si je suis magnaque d'une marque en particulier ces bien les accoustat.

#59 Pencoat

Pencoat

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 591 Messages :

Posté 13 October 2005 à 08:43

Bonjour Pencoat,

Effectivement, l'amplificateur devra fournir 20Arms dans 1 ohm.

Pour ta question, je suis désolé mais je ne comprend pas bien ce que tu veux dire exactement. Pourrais-tu élaborer un peu plus SVP.
Merci,

Ray

Mon point est que tu isoles la loi d'ohm dans un pure contexte électrique, en fixant une variable.
Dans un contexte de reproduction musicale (amplification), les fréquences changent et influent l'impédance de charge, et conséquemment les besoins en courant ou en tension. Et la puissance nécessaire est dépendante de la sensibilité des HP.

Aussi, la variation d'impédance vers le haut ou vers le bas, par rapport à une référence de 8 ohms par exemple, est demandante pour l'ampli et son alimentation.. L'un va demander du courrant, l'autre de la tension, pour la même puissance restituée.

Par exemple, si on fixe P à 50W:

Z(Ohm) I(A) U(V)
8 2.5 20
1 7.0 7.0
50 1 50

Mais dans les basses, la demande est plus longue...

#60 auca

auca

    MODÉRATEUR

  • Modérateur
  • 4200 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Sillery

Posté 13 October 2005 à 08:58

Mon point est que tu isoles la loi d'ohm dans un pure contexte électrique, en fixant une variable.
Dans un contexte de reproduction musicale (amplification), les fréquences changent et influent l'impédance de charge, et conséquemment les besoins en courant ou en tension. Et la puissance nécessaire est dépendante de la sensibilité des HP.

Aussi, la variation d'impédance vers le haut ou vers le bas, par rapport à une référence de 8 ohms par exemple, est demandante pour l'ampli et son alimentation.. L'un va demander du courrant, l'autre de la tension, pour la même puissance restituée.

Par exemple, si on fixe P à 50W:

Z(Ohm)    I(A)         U(V)
8         2.5       20
1         7.0       7.0
50        1       50

Mais dans les basses, la demande est plus longue...

Super intéressant votre discussion! Enfin, on aborde des notions un peu plus cérébrales que d'habitude. Cela montre que le niveau du forum s'élève; maintenant, les membres désirent aller au-delà des apparences et des arguments ésotériques et explorer plus en profondeur les fondements de la haute fidélité. Je crois que ces notions sont bénéfiques à tous, incluant les néophytes en électro-acoustique, comme moi, par exemple. Je ne comprends pas tout ce que vous dites mais une bonne partie et je me sens "moins niaiseux"! Merci!
(y)
" AUCA, est une façon bien personnelle et littéraire de désigner l'oie, ce formidable oiseau qui vole à de hautes altitudes et parcourt de longues distances avec toujours la même rigueur et détermination. AUCA est dérivé du mot AUCELLUS (mot latin qui signifie OISEAU) et OCA (mot espagol et italien qui signifie OIE) "

#61 Invité_apogeeman_*

Invité_apogeeman_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 09:18

ha ce que jaimerait moi aussi expliquer en téorie ce que je ressant dans la pratique.

bravo ces super interressant de vous lire (y)

#62 Invité_psg_*

Invité_psg_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 11:42

Tout ceci pour vous dire qu'il ne faut pas négliger la puissance fournit dans la bande suppérieur d'une enceinte acoustique. Certaine enceinte peuvent avoir des impédances assez faible sur certaine bande de fréquence alors faites attention à ce principe de base dans une configuration de système en biamplification. Utiliser deux amplificateurs de puissance différente peut vous jouer des tours.

Mais n'est-il pas vrai que la grande partie de la puissance sert aux basses fréquences ?  De toute façon, un haut-parleur de 100W (par exemple) n'a généralement pas un tweeter qui acceptera 100W.


Pour une enceinte à cone effectivement oui.....la plupart des enceintes à cone voient leurs impédances grimper au dela de 8 ohms dans les hautes fréquences alors l'énergie consommée par l'enceinte diminue.

Ray

Ok... Je reprends... Mais n'est-il pas vrai que la grande partie du contenu musical (en voltage) se situe dans les basses fréquences ?

Donc, c'est dans les basses qu'on a généralement besoin de capacités de voltage (habituellemnt traduis par une forte capacité en puissance).

#63 Invité_DryLan_*

Invité_DryLan_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 11:58

Mon point est que tu isoles la loi d'ohm dans un pure contexte électrique, en fixant une variable.
Dans un contexte de reproduction musicale (amplification), les fréquences changent et influent l'impédance de charge, et conséquemment les besoins en courant ou en tension. Et la puissance nécessaire est dépendante de la sensibilité des HP.

Aussi, la variation d'impédance vers le haut ou vers le bas, par rapport à une référence de 8 ohms par exemple, est demandante pour l'ampli et son alimentation.. L'un va demander du courrant, l'autre de la tension, pour la même puissance restituée.

Par exemple, si on fixe P à 50W:

Z(Ohm)    I(A)         U(V)
8         2.5       20
1         7.0       7.0
50        1       50


Mais dans les basses, la demande est plus longue...

Oh la... Attention.

Dans ton affirmation et je cite:

Dans un contexte de reproduction musicale (amplification), les fréquences changent et influent l'impédance de charge, et conséquemment les besoins en courant ou en tension. Seule les besoins en courant change... La tension n'est pas un besoin mais plutot une demande, je m'explique... le pré-ampli envoie un signal à l'ampli de puissance qui a un gain fixe. donc le pré-ampli demande tel tension a la sortie. on est alors en droit de s'attendre quel y sera. Dans le cas d'un "bon" ampli peut importe la charge cette meme tension restera présente. Donc pour une meme demande du pré-ampli a différente fréquence, étant donné que la charge changeras d'impédance le courant devra suivre de facon proportionnel.

pour la suite de ton affirmation:

[I]Et la puissance nécessaire est dépendante de la sensibilité des HP.Aussi, la variation d'impédance vers le haut ou vers le bas, par rapport à une référence de 8 ohms par exemple, est demandante pour l'ampli et son alimentation.. L'un va demander du courrant, l'autre de la tension, pour la même puissance restituée.

Par exemple, si on fixe P à 50W:

Z(Ohm) I(A) U(V)
8 2.5 20
1 7.0 7.0
50 1 50


Tu comprendras que l'on ne cherche pas du coté de l'ampli a fournir une puissance egale pour une charge différente et cela dans le but d'avoir un linéarité en reponse en fréquence de l'enceinte. Ce coté la est le travail du constructeur d'enceinte acoustique.

#64 Poiram

Poiram

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 17468 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Lanoraie, Qc

Posté 13 October 2005 à 12:05

Ok... Je reprends... Mais n'est-il pas vrai que la grande partie du contenu musical (en voltage) se situe dans les basses fréquences ?

Donc, c'est dans les basses qu'on a généralement besoin de capacités de voltage (habituellemnt traduis par une forte capacité en puissance).

Je pense que les basses fréquences comme telle ne demandent pas plus de puissance. Un tuba n'est pas plus dur à jouer qu'une trompette. Mais les équipements pour les reproduires , voir les transducteurs doivent faire un plus gros travail. Travail égale puissance. Ce qui revient à dire ce que tu dit :)

#65 Invité_DryLan_*

Invité_DryLan_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 12:09

Ok... Je reprends... Mais n'est-il pas vrai que la grande partie du contenu musical (en voltage) se situe dans les basses fréquences ?

Donc, c'est dans les basses qu'on a généralement besoin de capacités de voltage (habituellemnt traduis par une forte capacité en puissance).

Généralement d'un moins pour le speaker a cones, l'impédance est passe en basse fréquence ce qui se traduit par une forte demande en courant. et n'ont pas en tension.

Pour ce qui est de ton affirmation que: Mais n'est-il pas vrai que la grande partie du contenu musical (en voltage) se situe dans les basses fréquences

Je te repondrais que ca depends exclusiveement du genre de musique qu'il y as sur le disque... pas plus pas moins que ca...

#66 Invité_Dildan_*

Invité_Dildan_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 12:29

Je pense que les basses fréquences comme telle ne demandent pas plus de puissance. Un tuba n'est pas plus dur à jouer qu'une trompette. Mais les équipements pour les reproduires , voir les transducteurs doivent faire un plus gros travail.  Travail égale puissance. Ce qui revient à dire ce que tu dit :)

Les basses fréquences exigent plus de puissance . Un passe-bas utilise des bobines à gauge plus élevé qu'un passe-haut pas seulement pour le look. J'ai jamais vu de L-Pad sur un woofer. Je ne pense pas qu'une résistance de 10 watts surviverait longtemps branché sur un woofer. Par contre, sur un tweeter, c'est courant.

#67 Invité_Dildan_*

Invité_Dildan_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 12:32

Généralement d'un moins pour le speaker a cones, l'impédance est passe en basse fréquence ce qui se traduit par une forte demande en courant. et n'ont pas en tension.

En général, l"impédance minimale est au environ de 200 Hz...donc dans le très bas mid.

#68 Invité_DryLan_*

Invité_DryLan_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 12:49

Les basses fréquences exigent plus de puissance . Un passe-bas utilise des bobines à gauge plus élevé qu'un passe-haut pas seulement pour le look. J'ai jamais vu de L-Pad sur un woofer. Je ne pense pas qu'une résistance de 10 watts surviverait longtemps branché sur un woofer. Par contre, sur un tweeter, c'est courant.

Il utilise une grosseur de fils elevé , parce que impédence basse donc courant élevé.....

Une résistance de 10 watts de que valeurs ohmique ? une 1000 ohm durera une éternité....

Par contre, sur un tweeter, c'est courant. tu veut dire quoi ?????

#69 Invité_psg_*

Invité_psg_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 12:59

Il utilise une grosseur de fils elevé , parce que impédence basse donc courant élevé.....

Une résistance de 10 watts de que valeurs ohmique ? une 1000 ohm durera une éternité....

Par contre, sur un tweeter, c'est courant. tu veut dire quoi ?????

Il veut dire qu'il n'est pas rare de padder les hautes avec une résistance de 10W, alors on s'attends à voir un max de 10W dissipé par la résistance et souvent moins dans le tweeter lui-même. Par contre, on sait que le woofer va recevoir beaucoup plus que 10W.

#70 Invité_Dildan_*

Invité_Dildan_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 13:28

Il utilise une grosseur de fils elevé , parce que impédence basse donc courant élevé.....

Une résistance de 10 watts de que valeurs ohmique ? une 1000 ohm durera une éternité....

Par contre, sur un tweeter, c'est courant. tu veut dire quoi ?????

L'impédance dans les basses fréquences n'est généralement pas différente qu'en haute fréquence et sûrement pas significativement. Une puissance très grande est nécessaire pour générer une onde de 20Hz à 100dB comparativement à la même onde à 20khz. Cette puissance provient de l'amplificateur. Même principe pour un tuyau d'orgue de 8 pied versus un piccolo.

Il est courant d'utiliser un réseau de résistance (L-PAD) pour atténuer l'efficacité d'un tweeter. Par contre, il est impossible de le faire pour un woofer à cause des trop grande valeurs en wattage requise. Je parle ici de résistance entre 1 ohm et 30 ohms.

#71 Invité_DryLan_*

Invité_DryLan_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 13:30

Il veut dire qu'il n'est pas rare de padder les hautes avec une résistance de 10W, alors on s'attends à voir un max de 10W dissipé par la résistance et souvent moins dans le tweeter lui-même.  Par contre, on sait que le woofer va recevoir beaucoup plus que 10W.

Une woofer ne recoit pas 10 watts il consomme 10 watts. La est toute la différence.

prenons 2 cas.

le signal a la sortie est toujour le meme soit 10 volts.

1. la résistance a 10 ohm et 10 watts de puissance: P=(E)2 / R soit 10*10/10 = 10 watts.
2. la résistance a 1 ohm et 10 watts de puissance: 10*10/1 = 100 watts pssss elle vient de brulé.

Il faut différencié puissance dissiper et puissance max.

#72 Invité_psg_*

Invité_psg_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 14:01

Une woofer ne recoit pas 10 watts il consomme 10 watts. La est toute la différence.

prenons 2 cas.

le signal a la sortie est toujour le meme soit 10 volts.

1. la résistance a 10 ohm et 10 watts de puissance:  P=(E)2 / R soit 10*10/10 = 10 watts.
2. la résistance a 1 ohm et 10 watts de puissance: 10*10/1 = 100 watts pssss elle vient de brulé.

Il faut différencié puissance dissiper et puissance max.

Aielle ! je prenais ton bord !

Bon, il recoit un voltage et dissipe une puissance (en chaleur et en son). Mais ce chiffre est généralement plus grand que 10W max.

Quand qu'à tes maths et ta physique, revises-les ! 10W n'égale jamais 100W.

#73 Invité_psg_*

Invité_psg_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 14:05

1. la résistance a 10 ohm et 10 watts de puissance:  P=(E)2 / R soit 10*10/10 = 10 watts.
2. la résistance a 1 ohm et 10 watts de puissance: 10*10/1 = 100 watts pssss elle vient de brulé.

1. la résistance a 10 ohm et 10 V à l'entrée: P=V^2 / R soit 10*10/10 = 10 watts.
2. la résistance a 1 ohm et 10 V à l'entrée: 10*10/1 = 100 watts pssss elle vient de brulé.

#74 Invité_DryLan_*

Invité_DryLan_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 14:41

Aielle !  je prenais ton bord !

Bon, il recoit un voltage et dissipe une puissance (en chaleur et en son).  Mais ce chiffre est généralement plus grand que 10W max.

Quand qu'à tes maths et ta physique, revises-les !  10W n'égale jamais 100W.

Lit comme il faut, ou voit tu cela... je n'ai jamais dit que 10 watts = 100 watts...

Je dit tout simplement que l'on envoie pas de la puissance... on envoie un voltage et la charge tire un corrant proportionnel a sa résistance.


Mes math n'ont pas besoin d'etre corriger...

#75 Invité_DryLan_*

Invité_DryLan_*
  • Guests

Posté 13 October 2005 à 14:45

L'impédance dans les basses fréquences n'est généralement pas différente qu'en haute fréquence et sûrement pas significativement.  Une puissance très grande est nécessaire pour générer une onde de 20Hz à 100dB comparativement à la même onde à 20khz. Cette puissance provient de l'amplificateur. Même principe pour un tuyau d'orgue de 8 pied versus un piccolo.

Il est courant d'utiliser un réseau de résistance (L-PAD) pour atténuer l'efficacité d'un tweeter. Par contre, il est impossible de le faire pour un woofer à cause des trop grande valeurs en wattage requise. Je parle ici de résistance entre 1 ohm et 30 ohms.

Quand tu dit:"L'impédance dans les basses fréquences n'est généralement pas différente qu'en haute fréquence et sûrement pas significativement. " tu devrais relire tout ce qui c'est dit depuis le début .... c'a pourrais t'aider.

ici on parle de puissance fournit au haut-parleur et non pas de la puissance acoustique que l'enceinte produit. Comme je l'ai dit plus haut cette partie la est la responsabilité du constructeur de l'enceinte et n'as rien a voir dans le choix de la bi-amplification.




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)