Aller au contenu


Photo

Votre interpretation de la fin d'Origine / Inception


8 réponses sur ce sujet

#1 judgeprophet

judgeprophet

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 179 Messages :

Posté 02 August 2010 à 06:52

Bonjour,


J'aimerais avoir votre interprétation / appréciation / analyse du film Inception. Un film que j'ai adoré d'un réalisateur que j'aime bien.
Ce que j'aime, c'est que tous au long du film, ce que le personnage nous explique sur sont univers est ressentie dans la réalisation du film.

Ce que j'ai compris:
Leonardo est dans Notre rêve / film. D'où le fait que la toupie continue... suis-je dans le champ? Plusieurs personnes au a qui j'ai parlé me simplement dit, Ah le personnage rêve encore.... je crois que c'est seulement le premier niveau mais qu'il y a beaucoup plus derrière.

#2 Ymd

Ymd

    MODÉRATEUR

  • Modérateur
  • 9909 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Montréal
  • Interests:Le design industriel, la hi fi, la musique et la photographie.

Posté 02 August 2010 à 13:03

Ce film est pété au fret, si bien qu'à la fin, on se demande si l'on n'est pas entrain de rêver nous-même.

Les trois niveaux de rêves sont tirés par les cheveux mais on se laisse quand même embarquer dans l'histoire «abracadabrante».

À voir si vous n'avez pas consommé de somnifère avant car il nous faut tous nos esprits pour pouvoir suivre la trame.

Ce message a été modifié par Ymd - 02 August 2010 à 17:05 .

En photographie il n'y a pas de mauvais sujets, il n'y a que des mauvais photographes.

 


#3 matamor

matamor

    Membre non actif

  • non actif
  • PipPipPipPipPip
  • 3048 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Quelquepart

Posté 21 December 2010 à 01:23

Je viens de voir Inception, et je vais sûrement le regarder de nouveau très vite. Bien curieux de voir si l'éblouissement initial va s'estomper.
J'ai au contraire l'impression d'avoir vu un de ces films qui plante un jalon et dont on va discuter longtemps.
Le genre d'éblouissement que m'avait laissé Children Of Men, Fight Club, peut-être Minority Report, Blade Runner, 12 Monkeys... Un réalisateur au sommet de son art, capable de concilier les impératifs du cinéma-spectacle avec des ambitions de film d'auteur... une technique parfaite, un grand sens du timing dramatique, excellente direction d'acteurs, audace scénaristique marchant sur un fil étroit et réussissant à ne pas tomber.
Sûr, il aurait pu en donner plus dans une des nombreuses "couches" du film, et là c'ets au goût de chacun: plus psychologique pour l'un, plus plastique pour l'autre, plus intellectuel, plus poétique, plus action. Mais dans ce jeu d'équilibriste absolument périlleux entre intellect, émotion et art, il a réussi quelque chose de rare je crois. Et il a fait ça en 2010, alors que les films d'action et/ou d'anticipation américains sont de plus en plus bêtoches, prévisibles quand ce n'ets pas carrément stupides (The Island par exemple, ou l'adaptation épouvantable de Babylone Babies)
La trame "émotive" (familiale) est un peu lourde? C'est débatable. C'est souvent l'ancre émotive du cinéma et de la télévision d'aujourd'hui: les liens familiaux sont difficiles, fuckés, précieux et fragiles, et le cinéma semble réfléter cette fragilité. Eh, même Californication (dont j'ai fini la saison 1 hier) joue cette carte à fond la caisse. Ce n'est pas purement opportuniste. C'est dans l'air.

Bref, j'ai adoré ce premier visionnement.

Quand à l'interprétation de la dernière scène... permettez-moi de le revoir au moins une fois avant de me commettre... Mais j'ai comme l'Impression qu'il ne peut pas revenir du dernier niveau où il s'enfonce. Quelque chose ne colle pas dans ce moment où il se réveille dans l'avion. Alors à 1ère vue, fucke, il rêve un dernier rêve dont il ne se réveillera pas.

Ce message a été modifié par fredhammersmith - 21 December 2010 à 01:25 .


#4 Raul

Raul

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2155 Messages :
  • Gender:Male

Posté 21 December 2010 à 19:27

Spoiler

J'ai seulement une écoute d'effectuée, mais le disque est resté dans mon lecteur pour une prochaine fois.

#5 Twazard

Twazard

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 664 Messages :

Posté 07 January 2011 à 15:10

Écoutez attentivement, et vous remarquerez que le son de la toupie varie au fur et à mesure que la toupie ralentit, tout doucement.

Je ne sais pas si c'était comme ça pour vous aussi, mais les basses fréquences étaient bien trop fortes. Même dans les scènes sans basses, il y a en avait, et dans les scènes avec basses, mon sub allait jusqu'au point de distortion. Je n'ai eu ces symptômes dans AUCUN autre film.

#6 Martin

Martin

    Membre non actif

  • non actif
  • PipPipPipPipPip
  • 5743 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Rive Sud de Montreal

Posté 08 January 2011 à 11:18

Quand à l'interprétation de la dernière scène... permettez-moi de le revoir au moins une fois avant de me commettre... Mais j'ai comme l'Impression qu'il ne peut pas revenir du dernier niveau où il s'enfonce. Quelque chose ne colle pas dans ce moment où il se réveille dans l'avion. Alors à 1ère vue, fucke, il rêve un dernier rêve dont il ne se réveillera pas.


C'est pas mal la même interprétation que ma douce et moi avons eu lorsque nous avons vu le film.
Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité! (Einstein)

Vivre sans musique c'est vivre sans air! (euh... celle-là est de moi!) ***************************************************************************************************************************************************************************
Système Hi-Fi: Naim SuperNait, Lecteur CD Naim CD5x, Flatcap2x, HP Spendor S8e rosenut, Cables NACA5, Interconnect Naim Hi-Line.

#7 jlr_1304

jlr_1304

    MODÉRATEUR

  • Modérateur
  • 3671 Messages :
  • Location:Système Solaire

Posté 12 January 2011 à 17:05

La toupie m'a donné l'impression de ralentir à la fin.

J'ai failli tout arrêter après 1/2 heure tellement je ne savais pas trop ou tout cela menait...jusqu'a la poursuite en voiture.

Parlant de cela, lorsque qu'un des "méchants" se fait frapper par le devant de la voiture, j'ai fait un saut tellement le son était naturel et dynamique.

#8 elehuy

elehuy

    MODÉRATEUR

  • Modérateur
  • 7242 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:La république du Plateau

Posté 13 January 2011 à 17:16

voici un lien pour une interpretation de la fin et pleins de confirmation des acteurs et du directeur: ici

#9 judgeprophet

judgeprophet

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 179 Messages :

Posté 14 January 2011 à 07:29

voici un lien pour une interpretation de la fin et pleins de confirmation des acteurs et du directeur: ici



Très Intéressant. Merci "Elehuy". J'aurais aimé une scène caché à la fin du générique. Ex: Le père "Micheal Caine", qui met la main sur la toupie... pour lancer le message "On s'en fou... où nous sommes si on y est bien"!

Un peu comme le discours du "traite" dans le premier "Matrix"!




1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)