Aller au contenu


Photo

Acoustique de ma salle d'écoute


36 réponses sur ce sujet

#1 sephiroh

sephiroh

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 399 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 23 November 2007 à 11:02

Pour ne pas gosser plus longtemps dans le sujet de Altecvot avec mes affaires, je me pars un topic dans lequel je vais noter mes impressions et mes avancées dans le domaine de ma salle d'écoute.

Comme je suis sur une lancée, j'ai passé la soirée à faire des tests avec l'absorption et effectivement il ne faut pas trop en mettre. Trop en mettre fait que le son perd de sa profondeur. Il est à noter que j'ai jusqu'à présent travaillé sur l'absorption pas plus haut que 3 pieds. J'ai laissé le haut des murs respirer pour que le son puisse résonner. Il me reste à effectuer des tests pour voir si d'en rajouter de 3 pieds à la jonction du plafond serait pertinent.

C'est facile de jouer avec les absorbants, mais quand je vais passer aux diffractants je ne sais pas trop comment m'y prendre. Le matériel à utiliser va me causer problème je pense. J'ai pensé comme premier pas me fabriquer un rack en bois qui va venir s'implanter entre le mur et le plafond, donc au joint du haut du mur. Je me fie un peu sur ce que la salle Raoul-Jobin a fait, et c'est effectivement bien logique de penser à ramener les ondes vers la position d'écoute avant de les laisser frapper le plafond.

J'ai peur de toucher les ondes des basses-fréquences et de laisser les ondes hautes se promener librement par contre. Si des membres ici ont des expériences à me raconter concernant les diffractants, j'aimerais bien les entendre.

Aussi, que mettre comme matériel? L'autre jour je me disais que des panneaux de plastic dur seraient peut-être corrects. Il faut absoluement que le tout soit esthétique et sobre, le noir étant la couleur accent de ma pièces aux couleurs des flames. Les panneaux se camouflent merveilleusement dans cet environnement, étant donné que j'ai des moulures et des gorges noires un peu partout.

Je fais peut-être fausse route avec mes diffuseurs en haut des murs. Il faut peut-être des absorbants à la place. Aussi je ne sais pas si je fais bien de tout gosser ça actuellement, alors que je songe à travailler sur un nouvel préamplificateur. J'imagine que le travail ne sera pas perdu. ;)

#2 Dickduff

Dickduff

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 963 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 November 2007 à 11:46

Pour ne pas gosser plus longtemps dans le sujet de Altecvot avec mes affaires, je me pars un topic dans lequel je vais noter mes impressions et mes avancées dans le domaine de ma salle d'écoute.

Comme je suis sur une lancée, j'ai passé la soirée à faire des tests avec l'absorption et effectivement il ne faut pas trop en mettre. Trop en mettre fait que le son perd de sa profondeur. Il est à noter que j'ai jusqu'à présent travaillé sur l'absorption pas plus haut que 3 pieds. J'ai laissé le haut des murs respirer pour que le son puisse résonner. Il me reste à effectuer des tests pour voir si d'en rajouter de 3 pieds à la jonction du plafond serait pertinent.

C'est facile de jouer avec les absorbants, mais quand je vais passer aux diffractants je ne sais pas trop comment m'y prendre. Le matériel à utiliser va me causer problème je pense. J'ai pensé comme premier pas me fabriquer un rack en bois qui va venir s'implanter entre le mur et le plafond, donc au joint du haut du mur. Je me fie un peu sur ce que la salle Raoul-Jobin a fait, et c'est effectivement bien logique de penser à ramener les ondes vers la position d'écoute avant de les laisser frapper le plafond.

J'ai peur de toucher les ondes des basses-fréquences et de laisser les ondes hautes se promener librement par contre. Si des membres ici ont des expériences à me raconter concernant les diffractants, j'aimerais bien les entendre.

Aussi, que mettre comme matériel? L'autre jour je me disais que des panneaux de plastic dur seraient peut-être corrects. Il faut absoluement que le tout soit esthétique et sobre, le noir étant la couleur accent de ma pièces aux couleurs des flames. Les panneaux se camouflent merveilleusement dans cet environnement, étant donné que j'ai des moulures et des gorges noires un peu partout.

Je fais peut-être fausse route avec mes diffuseurs en haut des murs. Il faut peut-être des absorbants à la place. Aussi je ne sais pas si je fais bien de tout gosser ça actuellement, alors que je songe à travailler sur un nouvel préamplificateur. J'imagine que le travail ne sera pas perdu. ;)


Beau sujet, j'espère que les audiophiles, à défaut de donner des trucs, découvriront les vertues indéniables d'une acoustique intelligente.

Mais comme tu le découvres, n'est pas acousticien qui veut, voici quelques adresses de sites traitant du sujet:

http://www.ethanwine.../acoustics.html
http://www.rt60.net/trucs2.htm
http://p_carre.club....tacou/index.htm
http://www.lafontaud...om/criteres.htm
http://www.macmusic....p?lang=FR&id=14

Il y a là matière à se forger une idée. L'ennui c'est que de la lecture à la pratique ça ne parait pas évident.

Commencer par l'ajout de panneaux amortissant aux premières réflexions, n'est vraiment pas compliqué et donne déjà des résultats intéressants. Une fois que tu as gouté à ces changements, tu en redemandes et un forum ainsi que le sujet de Séphiroh prends tout son sens

Bravo pour l'initiative.

Richard

#3 sephiroh

sephiroh

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 399 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 24 November 2007 à 18:32

Je retiens des lectures que pas une salle ne sonne pareil, alors impossible de vraiement se fier à des préconceptions. Une fois la théorie digérée, la pratique est très difficile à entamer correctement.

Il semble aussi que peu de personnes ne traitent acoustiquement leur pièce. C'est dommage pour eux étant donné que depuis deux semaines j'entends des différences notables au niveau de ma sonorité. Ça me pousse à encore et encore ajuster mes trucs pour atteindre la connaissance de ma salle. Ça fait deux ans que je suis dedans et je la découvre encore.

Une énorme différence dernièrement a été de faire le bias de mon PAK-A11. Maintenant il cogne dur plus que jamais. Mais si j'avance mes 285 de seulement un pied vers ma position d'écoute, pouf, presque plus de basse. Alors qu'à leur position actuelle je suis bien environné. Autre effet notable du placement d'enceintes.

J'ai ce soir à travailler sur l'angle d'écoute des Supravox. Je vais mesurer tous les ajustements pour centrer la voix le plus possible. C'est tannant de faire ça, étant donné que pas un maudit enregistrement n'a la voix au même endroit. Du moins je crois.

J'ai un CD de tests sonores et de fréquences que j'utilise aussi depuis une semaine et un fréquence fait vibrer mon caisson. Il va falloir que je trouve le remède. Ça va ressembler à un renfort de bois et de MDF à l'intérieur du Baffle.

J'ai actuellement une couverture au plafond. Je vais l'ôter de là cette semaine pour la remplacer par un tic tac toe de bois que j'ai commandé aux élèves de techno de l'école. Il me reste à trouver comment le fixer, je verrai bien lorsque je l'aurai.

Le gars dit vrai quand il dit que taper des mains sans entendre son écho n'est pas gage de bonne qualité sonore. Ça fait longtemps que je n'entends plus d'écho dans ma pièce, mais il a encore tellement de trucs à améliorer que je suis porté à être en accord avec la phrase.

Pour le principe des bass traps, il faudrait que je m'en fabrique. Jusqu'à présent je travaille avec de la grosse mousse épaisse que je me suis commandé d'un magasin de Place Laurier. Je n'ai pas d'idée de son coefificient d'absrption, mais elle assoudit grandement la pièce lorsque déployée. Je ne laisse pas de chambre d'air entre elle et le mur cependant.

Je pense encore aux diffuseurs et à une façon de les placer. Surtout OU les placer.

#4 Acoustikalab

Acoustikalab

    Membre non actif

  • Membres-
  • PipPipPipPip
  • 191 Messages :
  • Gender:Male

Posté 24 November 2007 à 23:13

Salut!

Votre raisonnement et surtout votre questionnement démontrent bien à la fois la problématique complexe de l'acoustique et le côté pérrilleux du tâtonnement à l'aveugle par manque de mesures.

---Non la réverbération ne doit pas être évalué par des claques dans les mains, mais selon des formules et des mesures.
et trop c'est comme pas assez...
---idem pour les résonnances fondamentales de votre pièces.
---la signature et les facteurs d'absortions sont aussi des donnés cruciales pour un résultat cohérent ...
---et non pas une salle n'est identique...
---pour ce qui est du positionnement voir www.rpginc. qui sont d'excellents spécialistes des diffuseurs...
---les carré de domino ne sont pas tous des diffracteur a double orientation... alors prudence.
---trop d'absorbant ou de mauvais choix engendrerons des colorations par absence...
---en vous lisant j'essaye de comprendre votre méthodologie... (sans succes)
----n'oubliez pas que votre position de hp est déterminer par le résultat de leur interaction avec la salle et qu'en modifiant la salle
et faut modier la position... mmmm ou ais-je lu cela '' une mesure vaut milles mots ---- une mesure sauve mille mots...
---enfin je vous incite à faire au moins quelques simulation de calcul avec les fichiers acessible sur le www
qui vous éclairerons sur la réponse de votre salle

sinon cela va devenir votre passe temps pour un bout...

Cheers!

AcoustiKalab inc.

#5 Dickduff

Dickduff

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 963 Messages :
  • Gender:Male

Posté 25 November 2007 à 08:49

Salut!

Votre raisonnement et surtout votre questionnement démontrent bien à la fois la problématique complexe de l'acoustique et le côté pérrilleux du tâtonnement à l'aveugle par manque de mesures.

---Non la réverbération ne doit pas être évalué par des claques dans les mains, mais selon des formules et des mesures.
et trop c'est comme pas assez...
---idem pour les résonnances fondamentales de votre pièces.
---la signature et les facteurs d'absortions sont aussi des donnés cruciales pour un résultat cohérent ...
---et non pas une salle n'est identique...
---pour ce qui est du positionnement voir www.rpginc. qui sont d'excellents spécialistes des diffuseurs...
---les carré de domino ne sont pas tous des diffracteur a double orientation... alors prudence.
---trop d'absorbant ou de mauvais choix engendrerons des colorations par absence...
---en vous lisant j'essaye de comprendre votre méthodologie... (sans succes)
----n'oubliez pas que votre position de hp est déterminer par le résultat de leur interaction avec la salle et qu'en modifiant la salle
et faut modier la position... mmmm ou ais-je lu cela '' une mesure vaut milles mots ---- une mesure sauve mille mots...
---enfin je vous incite à faire au moins quelques simulation de calcul avec les fichiers acessible sur le www
qui vous éclairerons sur la réponse de votre salle

sinon cela va devenir votre passe temps pour un bout...

Cheers!

AcoustiKalab inc.


Salut,

Sur le coté technique/scientifique, je suis 100% d'accord avec toi, l'acoustique c'est sérieux et les changements apportées par celle-ci sont souvent significatifs, bon ou mauvais.

L'ennui c'est que la majorité des audiophiles n'ont pas d'idées sur les vertues d'une bonne acoustique. Selon moi, l'audiophile doit se convaincre tout en se familiarisant à l'acoustique. Voilà ce qui fait de la démarche de Séphiroh est un pas dans la bonne direction et le fait de la partager, pourra je l'espère encourager d'autres audiophiles à se lancer dans l'aventure acoustique. Il ne sera jamais trop tard de scientifiser (passe moi le néologisme) la démarche

Une fois convaincu des vertus de l'acoustique, peut être verra t'on dans les revues spécialisées des reportages compréhensible sur l'acoustique ainsi que des panneaux absorbant/diffuseur autre que dans un contexte ésotérique.

Je répète que tout ce que tu as écrit est juste mais malheureusement n'a pas l'heur d'encourager, par sa complexitude, l'audiophile à se lancer en acoustique.

Cette discussion m'amène à me poser des questions: Quelle est la part de l'acoustique dans le rendu d'une chaine?

Est-il possible d'installer une chaine dans une pièce non traitée et d'avoir la certitude qu'elle fournit 100% de rendement? Et si oui, quel est le %?

Avez-vous la certitude, vous audiophiles, que votre chaine vous offre ce qu'elle à de mieux dans la pièce où vous l'avez installé?

Amicalement

Richard

Ce message a été modifié par Dickduff - 25 November 2007 à 08:51 .


#6 sephiroh

sephiroh

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 399 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 25 November 2007 à 09:18

Voilà une discussion intéressante, appuyée d'excellents commentaires.

Ma méthodologie n'est , je l'avoue, pas très scientifique. En fait j'ai simplement du plaisir à constater et à noter ce que de jouer dans ma pièce apporte à mes disques au niveau de leur rendu. Et premièrement, il me semble que cela fait partie des plaisirs connexes de l'audio que de passer du temps à améliorer sa salle, à la rendre plus belle. C'est un trip en soi et je suis un trippeux.

Ensuite plus précisément je rajoute des absorbants à tel ou tel endroit, toujours de façon symétrique. Je vis avec cela le temps d'un album, d'une heure ou d'un après-midi. Ensuite je reviens avec la situation initiale. Toujours le même volume (sauf quand je prends du vin, là c'est une autre histoire). Le fait de ne pas avoir de manette pour mon preamp fait que je ne touche jamais au volume, ce que tout le monde devrait essayer selon moi.

Puis bien je réagis alors en fonction de ce que j'ai préféré. Quand ça na change rien, comme d'en mettre sur l'arrière, bien je l'ôte. Quand ça change de quoi, comme sur mes côtés, bien je reprends le même chemin. J'en rejoute et recommence le processus.

Je sais bien que mesurer me permettrait d'entrer dans un autre monde. Mais le problème c'est que je ne sais pas jonctionner une mesure avec le plaisir que le son me procure. Je ne sais pas lire ces trucs. Je les comprends bien, mais je ne les associe pas avec ce que je ressens. Qui je suis pour dire qu'un creux dans telle fréquence est néfaste ou bénéfique? Bref je n'ai pas les compétences pour faire ça. J'ai cependant l'envie d'expérimenter avec ce que je peux, en glanant des infos sur le web et en participant à des discussions comme celle-ci.

Je dois aussi composer avec une salle ouverte d'un côté (dans mon dos). Cela rend ma situation différente d'une pièce standard. J'aurai toujours une perte. Cela fait cependant que j'ai un son très différent dans ma cuisine que devant mes caisses. Ça m'aide beaucoup à comprendre les changements que je fais sur deux plans différents.

Au plaisir, je continue mon fun, parceque c'en est un. :stuart:

#7 Martin

Martin

    Membre non actif

  • non actif
  • PipPipPipPipPip
  • 5743 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Rive Sud de Montreal

Posté 25 November 2007 à 12:06

Voilà une discussion intéressante, appuyée d'excellents commentaires.

Ma méthodologie n'est , je l'avoue, pas très scientifique. En fait j'ai simplement du plaisir à constater et à noter ce que de jouer dans ma pièce apporte à mes disques au niveau de leur rendu. Et premièrement, il me semble que cela fait partie des plaisirs connexes de l'audio que de passer du temps à améliorer sa salle, à la rendre plus belle. C'est un trip en soi et je suis un trippeux.

Ensuite plus précisément je rajoute des absorbants à tel ou tel endroit, toujours de façon symétrique. Je vis avec cela le temps d'un album, d'une heure ou d'un après-midi. Ensuite je reviens avec la situation initiale. Toujours le même volume (sauf quand je prends du vin, là c'est une autre histoire). Le fait de ne pas avoir de manette pour mon preamp fait que je ne touche jamais au volume, ce que tout le monde devrait essayer selon moi.

Puis bien je réagis alors en fonction de ce que j'ai préféré. Quand ça na change rien, comme d'en mettre sur l'arrière, bien je l'ôte. Quand ça change de quoi, comme sur mes côtés, bien je reprends le même chemin. J'en rejoute et recommence le processus.

Je sais bien que mesurer me permettrait d'entrer dans un autre monde. Mais le problème c'est que je ne sais pas jonctionner une mesure avec le plaisir que le son me procure. Je ne sais pas lire ces trucs. Je les comprends bien, mais je ne les associe pas avec ce que je ressens. Qui je suis pour dire qu'un creux dans telle fréquence est néfaste ou bénéfique? Bref je n'ai pas les compétences pour faire ça. J'ai cependant l'envie d'expérimenter avec ce que je peux, en glanant des infos sur le web et en participant à des discussions comme celle-ci.

Je dois aussi composer avec une salle ouverte d'un côté (dans mon dos). Cela rend ma situation différente d'une pièce standard. J'aurai toujours une perte. Cela fait cependant que j'ai un son très différent dans ma cuisine que devant mes caisses. Ça m'aide beaucoup à comprendre les changements que je fais sur deux plans différents.

Au plaisir, je continue mon fun, parceque c'en est un. :stuart:

Merci Sephiroh de partager ton expérience. C'est très agréable et informatif de te lire. Continue de partager ce que tu fais et les résultats que tu obtient.

Merci.

Martin
Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité! (Einstein)

Vivre sans musique c'est vivre sans air! (euh... celle-là est de moi!) ***************************************************************************************************************************************************************************
Système Hi-Fi: Naim SuperNait, Lecteur CD Naim CD5x, Flatcap2x, HP Spendor S8e rosenut, Cables NACA5, Interconnect Naim Hi-Line.

#8 Acoustikalab

Acoustikalab

    Membre non actif

  • Membres-
  • PipPipPipPip
  • 191 Messages :
  • Gender:Male

Posté 25 November 2007 à 13:22

1-----

Une fois convaincu des vertus de l'acoustique, peut être verra t'on dans les revues spécialisées des reportages compréhensible sur l'acoustique ainsi que des panneaux absorbant/diffuseur autre que dans un contexte ésotérique.
Je répète que tout ce que tu as écrit est juste mais malheureusement n'a pas l'heur d'encourager, par sa complexitude, l'audiophile à se lancer en acoustique.

2-----
Cette discussion m'amène à me poser des questions: Quelle est la part de l'acoustique dans le rendu d'une chaine?
Est-il possible d'installer une chaine dans une pièce non traitée et d'avoir la certitude qu'elle fournit 100% de rendement? Et si oui, quel est le %?
Avez-vous la certitude, vous audiophiles, que votre chaine vous offre ce qu'elle à de mieux dans la pièce où vous l'avez installé?

Amicalement

Richard



Salut,

L'acoustique c'est 50% du résultat final !! tous les revues spécialisées le clament depuis des décénnies.
Et non Impossible d'obtenir 100% d'une chaîne sur le principe du ''plug and play ''
( sauf si les transducers sont des écouteurs... hhihi )
parfois cela est suffisament agréable pour être OK ; oui parfois coups de chance.

Mais tout audiophile vous dira comment le positionnement des hp est critique
et plus haut de gamme plus la loupe est tranchante sur les défauts de la pièce

la raison est que; trouver l'optimum dans une salle non traité c'est vraiment pointu, 1-2 mm de différence et des balances tonales se brisent, des revirements d'images se produisent, etc…

---

l'autre jours, je faisais des analyses acoustique chez un client et à l'écoute de la signature acoustique synthétisé de son système, ont percevait un coloration très particulière : un son de vitre:
on fait rapidement le tour de sa salle et en comparant on découvre que c'est son cadre style alu et vitre qui faisit cette coloration…
Le client ne le croyait tout simplement pas ...
il a enlevé son cadre et boum l'acidité et la légère saveur pincée dans les voies ? partie...
On parle ici d'un système de $90,000 qui sonnait un peu bizarre à cause d'un cadre à 10$
Le client coyait que c'était un mauvais match de ses cables ou de ses amplis…
Pourquoi croyait-il a cela plutot que de douter de sa salle?? Voilà le fondement de la question?

----

Comme j'ai déjà dit ailleurs, les gens rêvent d'un objet. Et plus il est abstrait moins il est vendable…
Un câble , un ampli c'est bien mieux que de dire je vais mettre un couple de centaines ou même de milles dans une optimisation acoustique. On a envie de tel ou tel char pas d'un tuning…

Par ailleurs, la maison représente aussi un rêve et lorsqu'elle ne contient pas une pièce dédiée pour l'audio, c'est difficile de dire que tel rêve ne marche pas avec tel rêve. Souvent on est un briseur de décor et de rêve… Car le traitement n'est pas toujours léger et délicat…
Pour les fortuné bien il y a toujours moyen de mais pour le passionné pas riche mmmm serrement de dents.
---
Les gens préfèrent jouer sur la recette des agencements des produits et si pas content, alors on vend et l'on rachète que de faire de l'acoustique
on vend et l'on rachète que de faire de l'acoustique Je dirais en plus que l'acoustique résidentielle est toujours affaire de compromis: dimensions inadéquates, géométrie biscornue, grosse limitation sur le type et l'allure du traitement. L'effet WAF est parfois plus masculin qu'on pourra le croire…

enfin parfois l'audiophile devient DIY-man et glisse dans … un autre monde!

----

C'est ma passion de la musique qui m'a poussé dans le monde un peu twiglight zone de l'audiophilus et delà après bien des pirouette, je me suis rendu compte que ce monde était dans la dimension de l'acoustique et que pas d'acoustique, pas de système; pas de système pas de musique…

Bien des systèmes honnêtes performent mieux de d'autres très cher car ils sont optimisés ou par le grand des hasards de la vie sont tout simplement mieux intégrés dans la pièce…

----

Mon engagement reflète bien plus la passion que le business…
c'est pcq je suis un grand amateur de musique que je suis devenus audiophilus acousticus
car en bout de ligne si un mp3 et un système juliette marcherait alors bye-bye tous les g-us g-us .
Le temps me manque cruellement , malgré ma présence sur ce forum…
J'aimerais faire comprendre un peu plus l'acoustique aux gens mais le temps de faire des expériences à mon labo, de mettre cela en forme, organiser, structurer… j'admire les gens qui font des sites dédiés à la chose, mais dieu : quel temps, quelle énergie..
Pour l'instant j'essaie d'aider comme je le peux…

les liens fournis par DickDuff sont un bon début car il faut s'éduquer à la chose ( surtout quant-on le fait soit même )
bon fun et n'oublie pas le frisson de la musique dans tout cela

My 2 cents.

Ce message a été modifié par Acoustikalab - 25 November 2007 à 13:28 .


#9 sephiroh

sephiroh

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 399 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 25 November 2007 à 14:32

L'histoire de la pièce contenant le cadre problématique racontée par Acoustikalab reflète bien tout ce je pense de ce monde de sons et de gros dollars. Ça frappe en pein dans le mille. Et sur son autre post, effectivement juger d'un appareil est selon moi presque impossible. On peut bien le qualifier de tout ce l'on voudra, de neutre, aigu, précis, bla bla bla, c'est de son qu'il s'agit.

Le son appartient à un autre univers, étant donné qu'il est si facilement modifiable. C'est pourquoi on appelle ça une chaîne stéréo. Un maîllon de plus ou de moins et l'effet est débalancé.

Pour continuer sur mes expérimentations, j'ai depuis deux jours travaillé sur l'angle d'écoute des hauts-parleurs. Évidemment, tout change dès que l'on les bouge de un ou deux millimètres, alors il faut prendre son temps pour juger de chque résultat.

J'ai donc commencé avec les HP très légèrement tournés vers ma position d'écoute. On parle de moins de 5 degrés. Difficile de tripper sur la voix, elle n'est pas centrée. Elle est un peu à gauche, un peu partout, pas le fun. Les basses sont bien. Elles cognent.

Puis j'ai essayé la position complètement flat, en conjonction avec les murs. Ce ne fut pas beaucoup mieux. Pire quasiement. Après deux heures de ce traitement soit je revenais avec ma légère inclinaison vers le centre, soit j'allais avec l'Écartèlement. Cette dernière méthode est actuellement à l'essai, et la spacialisation est bien meilleure. Les sons sont beaucoup plus tri-dimentionnels, la voix est parfaite au centre. Je note comme défauts que les guitares électriques sont souvent associées à un côté (une caisse), ce qui peut tanner à la longue.

C'est ce set-up que je vais garder un peu pour aller retravailler sur le reste.

#10 Martin

Martin

    Membre non actif

  • non actif
  • PipPipPipPipPip
  • 5743 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Rive Sud de Montreal

Posté 25 November 2007 à 15:17

L'histoire de la pièce contenant le cadre problématique racontée par Acoustikalab reflète bien tout ce je pense de ce monde de sons et de gros dollars. Ça frappe en pein dans le mille. Et sur son autre post, effectivement juger d'un appareil est selon moi presque impossible. On peut bien le qualifier de tout ce l'on voudra, de neutre, aigu, précis, bla bla bla, c'est de son qu'il s'agit.

Le son appartient à un autre univers, étant donné qu'il est si facilement modifiable. C'est pourquoi on appelle ça une chaîne stéréo. Un maîllon de plus ou de moins et l'effet est débalancé.

Pour continuer sur mes expérimentations, j'ai depuis deux jours travaillé sur l'angle d'écoute des hauts-parleurs. Évidemment, tout change dès que l'on les bouge de un ou deux millimètres, alors il faut prendre son temps pour juger de chque résultat.

J'ai donc commencé avec les HP très légèrement tournés vers ma position d'écoute. On parle de moins de 5 degrés. Difficile de tripper sur la voix, elle n'est pas centrée. Elle est un peu à gauche, un peu partout, pas le fun. Les basses sont bien. Elles cognent.

Puis j'ai essayé la position complètement flat, en conjonction avec les murs. Ce ne fut pas beaucoup mieux. Pire quasiement. Après deux heures de ce traitement soit je revenais avec ma légère inclinaison vers le centre, soit j'allais avec l'Écartèlement. Cette dernière méthode est actuellement à l'essai, et la spacialisation est bien meilleure. Les sons sont beaucoup plus tri-dimentionnels, la voix est parfaite au centre. Je note comme défauts que les guitares électriques sont souvent associées à un côté (une caisse), ce qui peut tanner à la longue.

C'est ce set-up que je vais garder un peu pour aller retravailler sur le reste.

Que veux-tu dire par écartellement? Est-ce que tu veux dire qu'au lieu d'être incliné vers l'intérieur (le centre, vers la personne centrale) ils sont maintenant "ouvert" vers l'extérieur, c'est-à-dire vers les murs du coté?
Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité! (Einstein)

Vivre sans musique c'est vivre sans air! (euh... celle-là est de moi!) ***************************************************************************************************************************************************************************
Système Hi-Fi: Naim SuperNait, Lecteur CD Naim CD5x, Flatcap2x, HP Spendor S8e rosenut, Cables NACA5, Interconnect Naim Hi-Line.

#11 Acoustikalab

Acoustikalab

    Membre non actif

  • Membres-
  • PipPipPipPip
  • 191 Messages :
  • Gender:Male

Posté 25 November 2007 à 16:02

L'histoire de la pièce contenant le cadre problématique racontée par Acoustikalab reflète bien tout ce je pense de ce monde de sons et de gros dollars. Ça frappe en pein dans le mille. Et sur son autre post, effectivement juger d'un appareil est selon moi presque impossible. On peut bien le qualifier de tout ce l'on voudra, de neutre, aigu, précis, bla bla bla, c'est de son qu'il s'agit.

Le son appartient à un autre univers, étant donné qu'il est si facilement modifiable. C'est pourquoi on appelle ça une chaîne stéréo. Un maîllon de plus ou de moins et l'effet est débalancé.



SAlut!!

Attention , j'ai pas dit que la chaîne haut de gamme était inutile mais plutôt qu'elle demandait des soins plus approprié à sa grande qualité et que le meilleur des vins, mal servi, peut perdre toute cette finesse qui a pris tant de temps et coûté si cher.
comme un cuisinier d'expérience, il est possible avec des infos techniques et de l'expérience, de déterminer assez correctement l'apport d'une variable sur l'équilibre d'ensemble...
-----
pour ce qui est de tes ''expérimentations'' s.v.p.
des photos ou croquis pourraient être fort utile pour la compréhension collective et même te servir de calepin de note....
------
as-tu tenté de faire l'analyse de tes modales ??
As tu vu ce que patacou explique sur le traitement des réflexions ??
comment rpginc travaille la question ???

au plaisir de te lire...

cheers.

#12 Sonart

Sonart

    Membre actif

  • Commerçant Pro
  • PipPipPipPipPip
  • 589 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Montréal
  • Interests:Professeur et consultant en acoustique.

Posté 26 November 2007 à 17:41

Salut tout le monde,

J’ai été absent du forum un bout de temps; problème d’informatique. Je suis présentement connecté par dial-up sur un Pentium I avec Windows 95! Hey! C’est le retour à la préhistoire!

Très intéressant ce sujet. Sephiroh je t’encourage à continuer tes expériences et faire part aux lecteurs de tes commentaires.

Reste que, ça peut demander beaucoup de patience dans ton cas puisqu’il s’agit d’essais-erreurs. Aussi, si tu fais tes essais uniquement avec des panneaux acoustiques dont l’épaisseur est égale ou inférieure à 65 mm, tes expériences n’ont d’impact que sur les moyennes et hautes fréquences, pas dans les basses.

Oui, on paie cher pour des composants hauts de gamme, mais il faut savoir que, lorsqu’on installe notre système dans un volume fermé (une salle d’écoute) toutes ces belles spécifications en prennent tout un coup. Dans une salle typique, meublée, non traitée, la distance critique n’est que de 1 ou 2 m. Dans ces conditions, ce sont les paramètres acoustiques de la salle qui prennent littéralement le contrôle de la qualité sonore.

Dans tout ça, il faudrait au moins se fixer des objectifs. Il y a des chercheurs, des audiophiles et des ingénieurs du son qui ont fait plusieurs expériences pour déterminer quelles sont les specs acoustiques d’une salle qui donne le meilleur rendu. Évidemment, les auteurs ne s’entendent pas exactement mais les specs se ressemblent. Quand je conçois une salle, je vise ces spécifications, que j’ajuste au goût du client. En voici une moyenne pour une salle de CM;

(OS signifie ondes stationnaires)
Réponse en fréquence en basses : +- 3 dB, de f1axiale à 300 Hz (difficile à obtenir)
Réponse en fréquences en hautes : +- 1,5 dB de 300 Hz à 20 kHz
Distance critique; min. 1,5 à 2x distance hp-point d’écoute
Espacement OS axiales; > 5 Hz, < 20 Hz
Rt60 : 0,25 à 0,3 x (V/Vo)^1/3 +- 50 ms de 200 Hz à 4 kHz, soit typiquement 200 à 400 ms. (ajustable au goût du client)
Rt60 basses : jusqu’à 1,5x selon f
Distribution des OS (3 modes); en nombre ascendant pour les 48 premières dans chaque bande de 1/3 octave
Rapport direct/réverbérant : positif, > 5 dB, < 15 dB (ajustable au goût du client)
Bande passante des OS (Q) : > 5 Hz
Premières réflexions : -10 dB ou + de fnul1 à 20 kHz

Voilà, c’est un peu technique mais ça résume les specs que vous devriez rechercher pour votre salle.

Stephiroh, lorsque tu fais une modification acoustique qui te semble bénéfique, c’est que tu te rapproches d’une de ces specs. Donc continues tes expériences et fais nous en part.

Tes questions sont les bienvenues…

Salutations!

Sonart
Consultant en acoustique architecturale,
design de studios d'enregistrement, salles d'écoute et salles de spectacles.

www.sonaracoustique.com

#13 sephiroh

sephiroh

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 399 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 26 November 2007 à 18:12

Tiens tiens l'excellente discussion se poursuit...

Merci Sonart pour ces données que je n'avais jamais trouvé ailleurs.

En effet mes panneaux acoutiques doivent travailler sur les fréquences moyennes et hautes. Comme tu dis dans ton explication, mes basses fréquences n'ont jusqu'à présent pas du tout été touchées de façon audible par mes changements. Toujours la même basse dans mon salon. Ce qui les change, c'est d'avancer les HP. Là on les fait disparaître.

Stephiroh, lorsque tu fais une modification acoustique qui te semble bénéfique, c’est que tu te rapproches d’une de ces specs. Donc continues tes expériences et fais nous en part.

Voilà qui m'enligne plus. Ça m'enligne plus aussi à penser que je vais devoir me lancer dans les mesures. Ce temps-là s'en vient. Mais j'apprends beaucoup actuellement, et je ressens que cette expérience va m'être utile lorsque je serai en mode mesure. Je veux prendre mon temps.

Actuellement, oui, mes enceintes sont légèrement équartelées. Les aigus de mes TG1 sont selon beaucoup moins directifs que mes 215. Ils se placent merveilleusement bien dans l'espace visuel devant moi. Mais effectivement j'ai une sonorité légèrement bizarre en fonction de ce placement. Je vais revenir bientôt au premier set-up, à savoir les enceintes légèrement (très légèrement) tournées vers la position d'écoute.

Il est à noter que c'est tout un monde de différences dès que je taponne le placement de ces caisses. C'est pour ça que je travaille pas à pas. À noter également que je recherche une spacialisation des instruments devant moi. C'est pour moi une source intarissable de joie que de ressentir bien charnellement devant moi un instrument. Le soudstage a pour moi une grande importance en audio. C'est la cause de mes expérimentations d'ailleurs. J'ai découvert que si j'écoutais moins de musique, c'est que mon soundstage est déficient.

Je travaille présentement avec 6 panneaux acoutiques bourrés de mousse. Ils font environ 1 pied et demi par 5 pieds. J'en ai présentement deux sur le long des murs, et je vais les déplacer tantôt. Je veux aussi optenir des aigus plus présents, mais là j'ai l'impression que mes KT-88 seront à travailler (lire changer) pour avoir des aigus plus réalistes.

Mon but sonore est évidemment la reproduction d'une scène sonore réaliste, avec des instruments bien définis, un impact réel et ...bien que ça sonne comme dans la vraie vie.

N'est-ce -pas ce que l'on recherche tous?

C'est pourquoi mon préampli sera à travailler, de même que mes KT-88 pour augmenter mes hautes et rendre une cymballe plus réelle. J'ai donc ce combat à mener. Je vais travailler avec mes OB comme enceintes pour le moment, ils vont vivre les upgrades jusqu'à leur plein potentiel.

Je vais analyser mes modales dès que je vais avoir le petit matériel pour le faire, et j'aimerais bien mettre des photos mais hier j'ai essayé pis ça ne marchait pas. J'espère que tous mes radotages et mes états d'âmes ne sont pas trop plates à lire (au pire ne les lisez pas c'est tout), et je souhaite que d'autres personnes peuvent aussi s'initier comme je suis en train de faire aux changements que des absorbants peuvent apporter.

Donc ce soir au menu, déplacement de deux panneaux, lecture des liens d'acoustikalab et remettre les supravox en mode tournés vers moi.

A+

#14 Acoustikalab

Acoustikalab

    Membre non actif

  • Membres-
  • PipPipPipPip
  • 191 Messages :
  • Gender:Male

Posté 26 November 2007 à 18:35

Donc ce soir au menu, déplacement de deux panneaux, lecture des liens d'acoustikalab et remettre les supravox en mode tournés vers moi.

A+


SAlut!!

1---
essaie de ne pas ré-inventer la roue et fie toi au manuel d'instruction de tes hp , souvent le fabricant va te donner des lignes directrice:
coller au mur, angle espacement minimal des murs de côté ou du fond ,triagulation, etc.
en général en 0 et 15 degrée est un toe in classic... mais la méthode de cardas est nettement plus .
Cette dernière fonctionne bien pour atténuer les effets parasites des murs mais produit un petit stage....

rien pour rien...

2----
méfie toi aussi de tes panneaux maisons qui peuvent bouffer une plage de fréquence mince en créant des effets bizarre de débalancement.

3---- pour traité les résonances modales de la salle et de volumineux moyen sont hélas nécessaire... donc chaque effort est important...
courage et bonne lecture.

AcoustiKalab inc.

(p.s. bon retour Sonart et vivement noel pour un autre ordi )

#15 Acoustikalab

Acoustikalab

    Membre non actif

  • Membres-
  • PipPipPipPip
  • 191 Messages :
  • Gender:Male

Posté 26 November 2007 à 19:00

Quand je conçois une salle, je vise ces spécifications, que j’ajuste au goût du client. En voici une moyenne pour une salle de CM;

(OS signifie ondes stationnaires)
Réponse en fréquence en basses : +- 3 dB, de f1axiale à 300 Hz (difficile à obtenir)
Réponse en fréquences en hautes : +- 1,5 dB de 300 Hz à 20 kHz
Distance critique; min. 1,5 à 2x distance hp-point d’écoute
Espacement OS axiales; > 5 Hz, < 20 Hz
Rt60 : 0,25 à 0,3 x (V/Vo)^1/3 +- 50 ms de 200 Hz à 4 kHz, soit typiquement 200 à 400 ms. (ajustable au goût du client)
Rt60 basses : jusqu’à 1,5x selon f
Distribution des OS (3 modes); en nombre ascendant pour les 48 premières dans chaque bande de 1/3 octave
Rapport direct/réverbérant : positif, > 5 dB, < 15 dB (ajustable au goût du client)
Bande passante des OS (Q) : > 5 Hz
Premières réflexions : -10 dB ou + de fnul1 à 20 kHz

Salutations!

Sonart



Salut Sonart!!

euh je crois qu'il est question ici de salle stéréo hi-fi donc attention sur les bon temps de Reverb...
(mais on te pardonne tout là vu l'expoit du login avec ta charrette de CPU temporaire)

---

Tes chiffres sur le control des résonnances axiales sont-il possible dans un format de pièce déjà existant et non optimisé en dimension??
question entre pro étant donné la petitesse des salles, quel est l'option que tu suggère pour le calcul de la clarté 15, 30 , 50 80 ??
quel est ton option pour le calcul du Deuklichkeit : D50 ou plus petit ??
Personnelement j'éprouve bien des difficultés à me servir du ''bass ratio'' car la première série est dans une zone ou les modales sont généralement fortes qui vient fausser la fonction... As-tu un truc ou tu la skip ??

Acoustikalab.

#16 Sonart

Sonart

    Membre actif

  • Commerçant Pro
  • PipPipPipPipPip
  • 589 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Montréal
  • Interests:Professeur et consultant en acoustique.

Posté 26 November 2007 à 20:15

Salut Sonart!!

euh je crois qu'il est question ici de salle stéréo hi-fi donc attention sur les bon temps de Reverb...
(mais on te pardonne tout là vu l'expoit du login avec ta charrette de CPU temporaire)

---

Tes chiffres sur le control des résonnances axiales sont-il possible dans un format de pièce déjà existant et non optimisé en dimension??
question entre pro étant donné la petitesse des salles, quel est l'option que tu suggère pour le calcul de la clarté 15, 30 , 50 80 ??
quel est ton option pour le calcul du Deuklichkeit : D50 ou plus petit ??
Personnelement j'éprouve bien des difficultés à me servir du ''bass ratio'' car la première série est dans une zone ou les modales sont généralement fortes qui vient fausser la fonction... As-tu un truc ou tu la skip ??

Acoustikalab.

Oups! Haha! Je me pensais dans le sujet "cinéma-maison"
Oui, en Hi-Fi les specs changent un peu. Entre-autres, pour le Rt60, Walter Storyk propose 20 à 30% X la recommandation pour un CM.

Je répondrai à tes autres questions plus tard en MP.

Salutations!
Sonart

Ce message a été modifié par Sonart - 26 November 2007 à 20:18 .

Consultant en acoustique architecturale,
design de studios d'enregistrement, salles d'écoute et salles de spectacles.

www.sonaracoustique.com

#17 Sonart

Sonart

    Membre actif

  • Commerçant Pro
  • PipPipPipPipPip
  • 589 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Montréal
  • Interests:Professeur et consultant en acoustique.

Posté 26 November 2007 à 20:43

Mon but sonore est évidemment la reproduction d'une scène sonore réaliste, avec des instruments bien définis, un impact réel et ...bien que ça sonne comme dans la vraie vie.

Salut!

Si c'est ce que tu recherches, une bonne image stéréo, il faudrait que tu portes une attention particulière à;

Les premières réflexions latérales. Elles créent des sources fantômes à l'extérieur du cadre des enceintes ce qui contribue à élargir chaque point perçu dans l'image stéréo. Donc flou et imprécis.

Ton rapport direct/réverbérant. Les sons réverbérés proviennent de partout. Seul le son direct livre l'information sur le positionnement des instruments dans l'image stéréo.

Des hp bien matchés, i e qui ont des réponses en fréquence très similaires. Lorsqu'un hp tire de son coté disons à 2 kHz et que l'autre tire à 8 kHz, ce qui est sensé être au centre s'élargit. Donc flou et imprécis.

Salutations!
Sonart
Consultant en acoustique architecturale,
design de studios d'enregistrement, salles d'écoute et salles de spectacles.

www.sonaracoustique.com

#18 sephiroh

sephiroh

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 399 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 26 November 2007 à 21:17

Les premières réflexions latérales:

Effectivement je travaille justement sur celles-là. J'ai essayé de rajouter de l'absorbant en masse, pour ensuite en ôter graduellement. Je suis rendu, du moins je crois, au bon compromis. J'ai laissé une zone de mur vide et j'ai ajouté deux panneaux et un tissus épais pour le reste. L'effet que le son parcours les murs a cessé d'être. J'ai précisé ma scène au centre des HP.

J'ai une batemme de porte d'un côté de la salle (à droite) qui fait TOUTE une différence quand je l'ouvre. Ça débalance clairement ma pièce. Elle doit rester fermée, mais je dois composer avec lorsque fermée, en ce sens que je dois mettre sur elle le même matériel que sur l'autre côté du mur.

Et l'autre problème c'est que l'autre côté du mur, c'est ma magnifique fenêtre thermos. :devil:

Alors je dois aussi composer avec ça. Jusqu'à présent j'ai une tenture très épaisse de chaque côté, pour égaliser les choses. Pas vraiement le choix, vitre oblige.

#19 sephiroh

sephiroh

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 399 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 28 November 2007 à 19:25

J'ai pas mal avancé aujourd'hui. Je peux facilement dire que ça n'a jamais aussi bien joué qu'actuellement. Mon mid n'est aucunement agressif, ma basse est solide et ferme, il n'y a que les voix, sur certains disques, qui ne sont pas totalement centrées.

Il se peut, comme dit plus haut, qu'un HP tire plus qu'un autre. Il faudrait que j'ajuste parfaitement mon amplificateur pour savoir si le problème provient de là. Ça m'étonnerait qu'il provienne de ma pièce, parce que tout est actuellement bien symétrique et je ne vois pas ce qui pourrait créer ce phénomène. En plus ça dépend de l'enregistrement.

J'ai aussi eu une différence quand j'ai avancé mes HP d'environ 4 pouces vers l'avant. J'ai gagné en définition et en écho, ce que je perdais un peu avant. Je suis retourné avec leur position initiale, j'ai ôté de l'absorbant, et ça n'a rien fait, c'est resté pareil. Je les ai réavancés en remettant la mousse, et ce fut mieux ainsi. Ça va rester de même. Bon c'est peut-être compliqué :P , mais je me comprends.

Je pense maintenant à travailler sur ma spacialisation. Je crois malheureusement que cela signifie condensateur et préamplificateur, ce qui ne sera pas du tout cuit... :icon15:

#20 sephiroh

sephiroh

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 399 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 17 December 2007 à 13:58

Bon un petit break de biberons et de pelletage pour mettre sur papier virtuel mes avancées.

J'ai trouvé qu'il fallait que je mette de l'absorbant à la hauteur de mes mid et de mes basses. Plus haut, j'étouffe mes aigus et cela n'est pas trippant de perdre ses détails. Donc chaque côté de mes OB, à environ 28 pouces de haut chaque côté, j'ai posé de la mousse et des textiles qui se marient admirablement bien dans le décor. J'ai simplement acheté des tissus de la même couleur que les murs. Illusion.

Chez-moi les OB sont meilleurs distancés pas mal un de l'autre. Ils sont donc présentement à 32 pouces de chaque mur. Cela peut sembler proche, mais plus je les rapproche et plus ma scène sonore se rapetisse, et plus il ne me reste que de l'impact central. Rien ne devient flou de toute façon à cette distance, et en plus ma position d'écoute est comme les triangles parfaits que l'on retrouve souvent sur des schémas glanés sur internet.

Ma position, pour en parler, devrait être à environ deux pieds plus à l'arrière pour être optimisée. Mais comme il y a un trou (cage d'escalier), rien à y faire. J'ai souvent tenté de mettre ma tête à cet endroit et effectivement la scène est plus aérée, avec un mid/haut moins agressant.

J'ai peut-être un petit problème au niveau de ma chaîne elle-même. Elle n'est pas cohérente à très bas régime (TG1 trop présents, ça c'est pas grave) et elle est aussi incohérente très fort (215 signature trop présents). TRES fort cependant. Je ne crois pas que de changer mon preamp va faire de quoi là-dessus, je me trompe peut-être.

Depuis que j'ai ajouté mes absorbants sur les côtés et que j'en ai mis juste derrière mes OB, mon son est beaucoup plus centré qu'avant. Je ne sens pas beaucoup les instruments de chaque côtés des caisses. Il est vrai qu'elles sont déjà beaucoup décollées, alors ça fausse peut-être les données.

Il va falloir que je fasse quelquechose pour mes basses. Elles sont correctes au niveau de leur sonorité, mais elles sonnent toutes pareilles. Ça se peut pas des basses qui sonnent toutes pareilles. Mes KT-88 sont sûrement coupables. je voudrais essayer de les mettre aux transistors (les 285) un peu pour voir ce que ça ferait. Un autre essai à faire.

Je ne pense pas gosser autre chose à part peut-être des bass-traps pour le bas des coins de murs arrières. J'en ai déjà des cools pour le haut des murs, en haut de la moulure des flames. Je ne pense pas que je verrais une grande différence avec d'autres en bas, mais anyway ça reste à essayer. Joyeuses fêtes pleines de musique.

#21 Invité_Temp_*

Invité_Temp_*
  • Guests

Posté 17 December 2007 à 17:47

Salut,

L'acoustique c'est 50% du résultat final !! tous les revues spécialisées le clament depuis des décénnies.
Et non Impossible d'obtenir 100% d'une chaîne sur le principe du ''plug and play ''
( sauf si les transducers sont des écouteurs... hhihi )
parfois cela est suffisament agréable pour être OK ; oui parfois coups de chance.

Mais tout audiophile vous dira comment le positionnement des hp est critique
et plus haut de gamme plus la loupe est tranchante sur les défauts de la pièce

la raison est que; trouver l'optimum dans une salle non traité c'est vraiment pointu, 1-2 mm de différence et des balances tonales se brisent, des revirements d'images se produisent, etc…

---

l'autre jours, je faisais des analyses acoustique chez un client et à l'écoute de la signature acoustique synthétisé de son système, ont percevait un coloration très particulière : un son de vitre:
on fait rapidement le tour de sa salle et en comparant on découvre que c'est son cadre style alu et vitre qui faisit cette coloration…
Le client ne le croyait tout simplement pas ...
il a enlevé son cadre et boum l'acidité et la légère saveur pincée dans les voies ? partie...
On parle ici d'un système de $90,000 qui sonnait un peu bizarre à cause d'un cadre à 10$
Le client coyait que c'était un mauvais match de ses cables ou de ses amplis…
Pourquoi croyait-il a cela plutot que de douter de sa salle?? Voilà le fondement de la question?

----

Comme j'ai déjà dit ailleurs, les gens rêvent d'un objet. Et plus il est abstrait moins il est vendable…
Un câble , un ampli c'est bien mieux que de dire je vais mettre un couple de centaines ou même de milles dans une optimisation acoustique. On a envie de tel ou tel char pas d'un tuning…

Par ailleurs, la maison représente aussi un rêve et lorsqu'elle ne contient pas une pièce dédiée pour l'audio, c'est difficile de dire que tel rêve ne marche pas avec tel rêve. Souvent on est un briseur de décor et de rêve… Car le traitement n'est pas toujours léger et délicat…Pour les fortuné bien il y a toujours moyen,mais pour le passionné pas riche mmmm serrement de dents.
---
Les gens préfèrent jouer sur la recette des agencements des produits et si pas content, alors on vend et l'on rachète que de faire de l'acoustique
on vend et l'on rachète que de faire de l'acoustique Je dirais en plus que l'acoustique résidentielle est toujours affaire de compromis: dimensions inadéquates, géométrie biscornue, grosse limitation sur le type et l'allure du traitement. L'effet WAF est parfois plus masculin qu'on pourra le croire…

enfin parfois l'audiophile devient DIY-man et glisse dans … un autre monde!

----

C'est ma passion de la musique qui m'a poussé dans le monde un peu twiglight zone de l'audiophilus et delà après bien des pirouette, je me suis rendu compte que ce monde était dans la dimension de l'acoustique et que pas d'acoustique, pas de système; pas de système pas de musique…

Bien des systèmes honnêtes performent mieux que d'autres très cher car ils sont optimisés ou par le grand des hasards de la vie sont tout simplement mieux intégrés dans la pièce…

----

Mon engagement reflète bien plus la passion que le business…
c'est pcq je suis un grand amateur de musique que je suis devenus audiophilus acousticus
car en bout de ligne si un mp3 et un système juliette marcherait alors bye-bye tous les g-us g-us .
Le temps me manque cruellement , malgré ma présence sur ce forum…
J'aimerais faire comprendre un peu plus l'acoustique aux gens mais le temps de faire des expériences à mon labo, de mettre cela en forme, organiser, structurer… j'admire les gens qui font des sites dédiés à la chose, mais dieu : quel temps, quelle énergie..
Pour l'instant j'essaie d'aider comme je le peux…

les liens fournis par DickDuff sont un bon début car il faut s'éduquer à la chose ( surtout quant-on le fait soit même )
bon fun et n'oublie pas le frisson de la musique dans tout cela

My 2 cents.


Gros merci Acoustika!

Quand je te lis cela me ramène un peu les pieds sur terre, et me permet aussi d'apprécier ma chaîne audio à sa juste valeur, car installée dans une mauvaise salle d'écoute...
Donc, impossible d'allez chercher 100% de ma chaîne ou du moins de m'en approcher(bon,50% c'est pas fort...:( )à moins d'un changement drastique de décor (lire salle)...

#22 Sonart

Sonart

    Membre actif

  • Commerçant Pro
  • PipPipPipPipPip
  • 589 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Montréal
  • Interests:Professeur et consultant en acoustique.

Posté 24 December 2007 à 13:11

Mais comme tu le découvres, n'est pas acousticien qui veut, voici quelques adresses de sites traitant du sujet:

.....

Richard

Salut Richard,

Tes références sont très intéressantes. Il y en avait une que je ne connaissais pas.

Joyeux Noël!

Sonart
Consultant en acoustique architecturale,
design de studios d'enregistrement, salles d'écoute et salles de spectacles.

www.sonaracoustique.com

#23 Sonart

Sonart

    Membre actif

  • Commerçant Pro
  • PipPipPipPipPip
  • 589 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Montréal
  • Interests:Professeur et consultant en acoustique.

Posté 24 December 2007 à 13:42

Il va falloir que je fasse quelquechose pour mes basses. Elles sont correctes au niveau de leur sonorité, mais elles sonnent toutes pareilles. Ça se peut pas des basses qui sonnent toutes pareilles. Mes KT-88 sont sûrement coupables. je voudrais essayer de les mettre aux transistors (les 285) un peu pour voir ce que ça ferait. Un autre essai à faire.

salut Sephiro

C'est l'fun que tu fasses des expériences acoustiques.

Pour tes basses, des bass traps c'est une bonne idée mais il faut faire attention pour les placer dans les bons coins. Autrement, on pourrait absorber des basses utiles. Recherche "room mode calculator" sur le web.

Le fait que tes basses sonnent toutes pareilles... probablement que tu as une grosse "bosse" dans un registre. Essaie ceci Modecalc ça va t'aider à repérer le problème.

Tu peux aussi faire des expériences en déplacant ton sub. Normallelemnt ceci se fait par calcul et cartographie des OS mais tu peux quand même essayer...

Salutations!
Sonart
Consultant en acoustique architecturale,
design de studios d'enregistrement, salles d'écoute et salles de spectacles.

www.sonaracoustique.com

#24 sephiroh

sephiroh

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 399 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 24 December 2007 à 23:40

Merci beaucoup Sonart pour tes liens qui vont me faire jouer demain avec la musique.

#25 sephiroh

sephiroh

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 399 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 25 December 2007 à 10:15

Ma pièce fait 13.3 pieds sur le côté ou je mets mes hauts-parleurs. La profondeur est de 19 pieds, mais c'est l'endroit ou les murs sur mes côtés droits et gauches arrête, parceque je n'ai pas de mur derrière moi. C'est à aire ouverte dans mon dos.

La hauteure est de 7.8 pieds.

Dans le fond c'est un rectangle, ouvert d'un côté petit, les HP étant à l'autre extrémité. Je n'ai pas de sub, seulement mes Supravox 215 et 285 sur mes OB qui font de la basse. Je ressens l'effet de changement de la basse en déplaçant mes HP de l'avant vers l'arrière.


Je vais tenter de comprendre les trucs que ça donne après mon café... :cafe:

Sans café y a rien à faire...

Ce message a été modifié par sephiroh - 25 December 2007 à 10:16 .





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)