Aller au contenu


Photo

Glossaire de l'acoustique


3 réponses sur ce sujet

#1 ulzog

ulzog

    MODÉRATEUR

  • Modérateur
  • 2041 Messages :

Posté 24 February 2009 à 15:11

Voici le glossaire de termes utilisé en acoustique que j'ai trouvé un peu partout sur le WEB.

Absorption passive et active :
Moyens mis en place pour absorber une partie de l'énergie acoustique. Le coefficient d'absorption est défini comme le rapport de l'énergie absorbée à l'énergie incidente, il varie suivant la fréquence. L'optimisation d'une salle d'écoute exige la connaissance des coefficients d'absorption selon les fréquences

Acoustique :
Qui se rapporte au son.

Acoustique active :
L'acoustique active a pour objet de réduire le bruit en superposant à l'onde sonore, une onde sonore de même amplitude et de même fréquence mais de signe inverse. Plus généralement, l'acoustique active a pour but de mettre en oeuvre les moyens de l'électroacoustique pour améliorer les propriétés acoustiques des espaces sonores (salles).

Aire équivalente d'absorption A :
L'aire équivalente d'absorption A, exprimée en m², caractérise le pouvoir absorbant d'un local. Plus elle est grande, plus le local est « sourd ».

Autospectre :
Représente la distribution de puissance (ou d'énergie) dans un signal en fonction de la fréquence. Lorsque le signal est périodique, l'autospectre devrait être exprimé en puissance (Volt² ou Unité² pour les signaux calibrés en unités physiques) car il contient de la puissance à des fréquences discrètes. Les signaux continus aléatoires sont caractérisés par une densité spectrale de puissance exprimée en Volt²/Hz ou Unit²/Hz. Les signaux transitoires ont une distribution d'énergie continue en fréquence et limité dans le temps, dans ce cas, l'autospectre s'exprime en densité spectrale d'énergie Volt².s/Hz ou Unit².s/Hz.

Un autospectre est généralement représenté sous l'une des formes suivantes :
  • Bandes fines
  • Tiers d'octave
  • Octaves
Bandes d'Octaves et Niveau Global :
La sensation de l'oreille en fréquence n'est pas linéaire. Plus elle est élevée, plus il faut une grande variation de cette fréquence pour que l'impression de variation reste constante. Des valeurs de fréquences sont normalisées pour exprimer cette sensation : 31,5 / 63 / 125 / 250 / 500 / 1000 / 2000 / 4000 / 8000

Nous parlerons ici d'octave, comme les musiciens. Le niveau global correspond à la somme d'énergie de toutes les bandes d'octaves. Le niveau global est noté L.

Bruit
Oscillations et ondes mécaniques d'un milieu élastique, surtout dans la gamme de fréquence de l'ouïe humaine avec des fréquences de vibration comprises entre 16 – 20 000 Hertz (Hz).

Bruit ambiant:
Niveau sonore incluant l'ensemble des bruits environnants. Dans le cas d'une gêne liée à une source sonore particulière, le bruit ambiant est la somme du bruit résiduel et du bruit particulier émis par la source.

Bruit aérien
Bruit transmis par l'air.

Bruit blanc
Le bruit blanc est un bruit aléatoire dont le spectre est plat sur une échelle linéaire et dont la pente est de +3dB/octave sur une échelle logarithmique.

Un spectre de bruit blanc en octave présente des niveaux qui augmentent de 3 dB pour chaque bande de fréquence supérieure (même niveau mais la largeur d'un octave est double du précédent donnant une énergie double donc un niveau augmenter de +3 dB).

Bruit d'impact
Bruit transmis par un solide.

Bruit de pas
Bruit d'impact provoqué par le frottement ou autres bruits de coups sur un sol, un escalier etc. Le bruit d'impact peut se transmettre en tant que bruit aérien.

Bruit particulier:
Bruit produit par une source sonore générant une gêne dans l'environnement.

Bruit résiduel:
Niveau sonore en l'absence du bruit particulier que l'on veut caractériser. Exemple : lors de la caractérisation du bruit émis par une machine, le bruit résiduel est le niveau sonore mesuré lorsque la machine est à l'arrêt.

Bruit rose:
Un bruit rose est un bruit normalisé ayant un spectre dont le niveau est le même sur toutes les bandes d'octaves. Il simule les bruits aériens émis dans les logements.

Capotage:
Dispositif acoustique limitant, par encoffrement, la propagation du bruit émis par un équipement (pompe, compresseur, etc).

Champ diffus :
Le champ est diffus, (généralement on se trouve alors dans des locaux et non à l'extérieur), lorsque la pression acoustique est constante, ou suffisamment constante dans tous les points du local, ou du champ. Généralement le local est grand et suffisamment réverbérant, c'est-à-dire que les rayons sonores issus de la source acoustique sont réfléchis par les parois, une grande quantité de fois dans des directions multiples et aléatoires.[/b]

Coefficient d'absorption :
Ce coefficient, noté a, et compris entre 0 et 1, caractérise l'absorption d'un matériau (attention, il n'a rien à voir avec l'affaiblissement de pièce à pièce!). Il est utilisé principalement pour le calcul des durées de réverbération.
Plus le coefficient d'absorption du matériau est proche de 1, plus il rend la pièce mate (laine de roche, matelas, etc). Plus il est proche de 0, plus la pièce est réverbérante (carrelage, béton, verre, etc).

La durée de réverbération est donnée (plus ou moins …) par la formule de Sabine : dans laquelle V est le volume de la pièce, représente chaque surface de la pièce pondérée par son coefficient d'absorption.

Coefficient d'absorption Alpha (a) Sabine
C'est la quantité d'énergie sonore non réfléchie (absorbée et parfois transmise) par un matériau.

décibel :
Le décibel est une échelle de mesure logarithmique en acoustique, c'est un terme sans dimension. Il est noté dB. Le décibel étant une échelle logarithmique, il est à remarquer que : 80 dB + 80 dB = 83 dB et 80 dB + 90 dB = 90 dB.

décibel A : dB(A) :
La lettre A signifie que le décibel est pondéré pour tenir compte de la différence de sensibilité de l'oreille à chaque fréquence. Elle atténue les basses fréquences.

Décroissance par doublement de distance:
Indicateur réglementaire permettant de caractériser une salle ou un hall industriel. La décroissance par doublement de distance peut se mesurer in situ ou être calculée à partir d'une modélisation 3D.

Distance critique :
Dans une salle réverbérante dans laquelle se trouve une source sonore, en s'éloignant de la source, il existe une distance après laquelle on entend davantage le son émanant des réflexions sur les murs que celui qui vient directement de la source. Cette distance s'appelle la « distance critique.

Ecran acoustique:
Ecran possédant des caractéristiques d'isolation et/ou d'absorption permettant de limiter la propagation sonore.

Fréquence Hz:
Nombre d'oscillations produites chaque seconde. Dans le domaine sonore, la fréquence indique la note du son : plus sa fréquence est élevée, plus le son est aigu. L'unité est le hertz (Hz).

Fréquence marquée :
C'est une « note » prépondérante dans le spectre de fréquences. La norme NF-S31010 indique qu'une fréquence est marquée lorsque le niveau de sa bande particulière dépasse de 5dB le niveau des bandes adjacentes.

Indice d'affaiblissement acoustique Rw (C ;Ctr) :
L'indice donne la performance de la paroi séparative testée entre deux locaux. C'est une caractéristique propre à la paroi. En France, la prise en compte de l'affaiblissement aux bruits intérieurs se fait en calculant l'indice Rw + C, et l'affaiblissement aux bruits extérieurs, en calculant l'indice Rw + Ctr.

Indice d'exposition quotidienne : LEX,d :
Le niveau d'exposition quotidienne LEX,8h représente le niveau de bruit équivalent perçu durant une journée. LEX,8h s'exprime en dB(A).

• LEX,8h= L*Aeq,T+ 10*log(TE/To) où :
• LEX,8h : Niveau d'exposition quotidienne exprimée en dB(A)
• L*Aeq,T : estimateur du niveau acoustique continu équivalent durant TE, incertitude de mesure incluse en dB(A)
• TE : durée effective de la journée de travail
• TO : durée de référence égale à 8 heures.

Indice énergétique SEL ou LEA :
En considérant un bruit variable perçu pendant une durée T, le SEL représente le niveau de bruit émis pendant une seconde qui aurait été produit avec la même énergie que le bruit réellement perçu pendant cette durée. Le SEL peut être noté LEA et s'exprime en dB(A).

Indice statistique L1 L10 L50 L90 :
Lorsque le bruit n'est pas stable, il peut être caractérisé par :

• L1 : niveau dépassé pendant 1 % du temps ( bruit maximal ).
• L10 : niveau dépassé pendant 10 % du temps ( bruit crête ).
• L50 : niveau dépassé pendant 50% du temps.
• L90 : niveau dépassé pendant 90% du temps.

Infrason :
Vibrations acoustiques dont les fréquences sont inférieures aux fréquences audibles par l'ouïe humaine (<à 20 Hz).

Intensité acoustique:
Energie acoustique par unité de surface, en Watt/m². L'intensité acoustique donne une information sur le niveau d'énergie acoustique ainsi que sur le sens de propagation sonore.

Isolement acoustique normalisé Dn ou DnT :
C'est l'isolement brut correspondant à une valeur de référence de la durée de réverbération du local de réception qui simule les conditions ultérieures d'utilisation. Cette grandeur s'exprime en dB par bande d'octave.

Isolement acoustique standardisé pondéré DnT,A et DnT,A,tr :
S'exprime en dB, il permet de caractériser par une seule valeur l'isolement acoustique en réponse à un bruit de spectre donné. Il est mesuré in situ entre deux locaux (DnT,A) ou entre l'extérieur du bâtiment et un local (DnT,A,tr). Il dépend de l'indice d'affaiblissement acoustique Rw + C de la paroi séparative, des transmissions latérales, de la surface de la paroi séparative, du volume du local réception et de la durée de réverbération du local.

Isolement brut Db :
On définit l'isolement acoustique brut par la formule : Db = L1-L2, Où :
• L1 : niveau de pression acoustique à l'émission
• L2 : niveau de pression acoustique à la réception

Intelligibilité de la parole :
L'intelligibilité de la parole dépend directement du niveau du bruit de fond, du temps de réverbération et de la géométrie de la pièce. Différentes méthodes sont appliquées pour évaluer l'intelligibilité de la parole, les plus fréquentes étant les méthodes RASTI, STI et %-Alcons.

Leq ou LAeq Indice énergétique, niveau de bruit équivalent :
En considérant un bruit variable perçu pendant une durée T, le Leq représente le niveau de bruit constant qui aurait été produit avec la même énergie que le bruit réellement perçu pendant cette durée. Le Leq s'exprime en dB. LAeq n'est que le Leq muni de la pondération A.

Lp niveau de pression instantané :
Lp est le niveau de pression acoustique instantané. Lp s'exprime en dB.
Lp = 20 log(P/P0) où :
• P0 = 2.10-5 Pascal (pression minimale perceptible par l'oreille humaine)
• P = pression acoustique sur le microphone

Mesure:
Evaluation in situ du niveau sonore à l'aide d'un appareil de mesure (sonomètre, sonde intensimétrique).

Mesure intensimétrique:
Mesure permettant d'évaluer l'intensité acoustique d'un équipement.

Modélisation:
Représentation 3D d'un objet (équipement, usine, ville) incluant des données acoustiques, physique, topographique, et météorologiques. Une modélisation 3D permet de prévoir, à l'aide d'un calcul informatique, le niveau sonore et de le représenter sous forme de carte de bruit.

Mouvement(s) entropique(s) :
Mouvements locaux de fluides qui prennent naissance près des parois, associés à des flux de chaleur, sous l'effet du mouvement acoustique.

Niveau sonore
Le niveau sonore est indiqué selon la courbe de pondération exprimée en unités dB(A)-, dB( B) - ou dB©. Les courbes de pondération A,B et C sont normalisée selon la norme internationale IEC 651.

Onde acoustique :
Une onde acoustique est une onde de pression acoustique qui se propage à la vitesse du son dans le milieu fluide. Dans l'air, cette vitesse de propagation est de l'ordre de 330 m/s à 20°C.

Onde transitoire :
C'est ce qui arrive à vos oreille dès les premiers millièmes de seconde (6 millisecondes pour 2 mètres). Elle défini l'attaque du son.

Quelques millisecondes plus tard, les réflexions du front d'onde sur les surfaces telles que les murs, le plancher, le plafond et les objets se trouvant dans la pièce (voir l'illustration ci-dessous) arrivent à nos oreilles.

Ondes stationnaires (onde en régime permanent) :
C'est ce qui se développe après que le front d'onde se soit réfléchi plusieurs fois sur les différentes surfaces et que l'addition de toutes ces réflexions soit devenue stable dans le temps.

Vous voyez sur la figure ci-dessous une simulation par ordinateur d'une onde devenu stationnaire à 100 Hertz dans une pièce en trois dimensions. On y voit la pression acoustique sur une tranche de la pièce. La source de pression acoustique est un disque circulaire placé au centre du mur et à gauche de la pièce.

À droite de la figure, on voit l'échelle de pression acoustique en dB. Vous constaterez qu'il y a de grandes zones rouges où la pression est maximum. Vous voyez aussi les zones en forme de ligne courbe où la pression est minimum.

Ceci signifie que la pression est inégale dans la pièce. Si vous êtes situé dans une zone rouge, une plage de fréquence, par exemple de 90 à 110 Hertz, est augmentée. Si vous êtes situé dans une zone jaune, cette plage de fréquence est grandement diminuée.

Passif :
Pris dans le contexte du contrôle vibratoire ou acoustique, un système passif est un système qui ne fait que réagir aux perturbations, qui ne fait que les amortir. Par exemple, les habitacles des automobiles sont conçus de façon à ce que le son ait de la difficulté à les traverser; on peut donc affirmer que ces habitacles sont isolés passivement contre le bruit.

Pondération A :
L'oreille n'entend pas les graves ; les médiums et les aiguës avec la même intensité. Par exemple, il faut jouer une fréquence grave plus fort qu'une fréquence médium si l'on veut avoir la sensation de même niveau.

Lors d'une mesure de bruit, on tient compte de ce fait en accordant moins d'importance aux graves qu'aux médiums (c'est vrai aussi pour les aigus). On dit qu'on a appliqué la « pondération A » qui tient mieux compte de la sensation auditive de l'humain (on parle alors de dB(A) et non plus de dB.

Par exemple, un son mesuré de 80 dB dans le tiers d'octave 200Hz n'est perçu pour l'oreille à valeur de gêne de 69,1 dB.

Pression acoustique:
Pression sonore due à l'onde acoustique, en Pascal. La pression acoustique représente une fluctuation de la pression d'équilibre du milieu fluide. Cette fluctuation de pression se propage dans l'air à la vitesse du son de l'ordre de 330 m/s.

Propagation guidée :
Propagation des ondes dans des espaces confinés tels des tubes, des corridors…

Puissance acoustique Lw :
Une source sonore rayonne de l'énergie acoustique, c'est sa puissance acoustique. Cette source génère un champ de pression acoustique fonction de sa puissance et des caractéristiques de réverbération de l'environnement dans lequel elle se trouve.
Lw = 10 Log (W/W0) où :
W0 = 1 pico Watt et W = puissance rayonnée

Rasti :
C'est – un des – paramètres les plus crédibles (et les plus aisément calculables) permettant de juger de l'intelligibilité dans une salle. Une échelle correcte est donnée par :
  • Au dessous de 30% : nul
  • Entre 30% et 45% : mauvais
  • Entre 45% et 60% : tolérable
  • Entre 60% et 75% : bon
  • Entre 75% et 100% : excellent
Réflecteur actif :
Système qui renvoie un signal sonore reçu, après un traitement électro-acoustique prédéterminé.

RW Indice d'affaiblissement :
Il caractérise l'isolement acoustique d'une paroi, en laboratoire (attention, ce n'est pas parce que l'on choisit un matériau ayant un Rw de 40dB que l'on aura 40 dB d'atténuation chez soi !). Cet indice se décline en Rw+C (isolement au bruit rose), Rw+Ctr (isolement au bruit route, qui contient plus de graves) et d'autres suivant les applications.

Sabine :
Du nom du physicien Wallace Clement Sabine (1869-1919), qui créa à Riverbank, à l'ouest de Chicago, la célèbre formule de Sabine (T=0,16xV/A), montrant la relation entre le temps de réverbération (T s), le volume de la pièce (V m3) et la valeur de la surface d'absorption équivalente (A m²).Il est également à l'origine du Boston Symphony Hall, considéré comme étant la meilleure salle de concert au monde. Scintillement Acoustique :

Succession rapide de sons réfléchis entre deux surfaces parallèles, habituellement stimulée par des sons transitoires, tels que des applaudissements. Electronique : sur des support d'enregistrement, surtout les cassettes analogiques, variation périodique de hauteur résultant d'un déroulement inégal de la bande.

Salle anéchoïque, semi-anéchoïque :
Salle anéchoïque ou salle sourde : pièce spécialement traitée acoustiquement pour que ses parois ne réfléchissent pas les ondes sonores et pour éliminer les bruits et les vibrations de l'extérieur.

Silencieux à résonance :
Absorbeurs acoustiques pouvant être mécaniquement résonants (absorbeurs à membrane) ou acoustiquement résonants (absorbeurs acoustiques), dont l'efficacité est optimale à leur fréquence de réglage.

Silencieux réactifs :
Absorbeurs acoustiques dont le fonctionnement est lié à l'interaction des masses, l'élasticité et l'amortissement sonore (absorbeurs acoustiques, absorbeurs à membrane). Voir Absorbeurs acoustiques, Absorbeurs à membrane, Absorbeurs résistifs

SLM :
Acronyme de l'anglais Sound Level Meter ou sonomètre. Voir Sonomètre.

Son :
Deux définitions existent pour ce terme. Physiquement, un son est formé par des variations de pression, indépendamment de toute fréquence, qui se propagent dans un support élastique, tel que l'air. D'un point de vue perceptif, un son est la réponse humaine à ces variations de pression, qui surviennent dans la plage de fréquence généralement reconnue de 20 Hz <glossary.aspx?act=glossary&term=Hz> à 20 kHz.

Son direct :
Son qui arrive à l'oreille de celui qui écoute (ou à un microphone) directement depuis la source, sans réflexion.

Son pur :
Monofréquence dotée d'un spectre à lignes. La forme d'onde périodique d'un son pure est celle d'un mouvement harmonique simple, autrement dit une forme sinusoïdale. La fluctuation de pression peut se mettre sous la forme suivante :

A représente l'amplitude de l'onde acoustique en Pascals,f, la fréquence en Hertz, t,le temps et d un déphasage.

T=1/f, représente la période de la pression acoustique comptée en secondes.

Un son pur est donc un son périodique de période T. L'oreille est sensible à la fois à l'amplitude de pression, valeur crête A et à la fréquence du son f. Les sons très graves se situent pour l'oreille vers 20 Hz (ou 20 cycles par seconde), et les très aigus évoluent jusqu'à 20000Hz.

Son Surround :
Expression générique utilisée pour décrire l'un des nombreux systèmes capables d'offrir un son audio multivoie, y compris pour les voies latérales ou arrière par rapport à l'auditeur.

Sone :
Unité de l'intensité perçue. Un sone correspond à l'intensité d'un son de 1000 Hz, à un niveau de pression acoustique de 40 dB <glossary.aspx?act=glossary&term=dB> . Deux sones sont deux fois plus intenses et, aux fréquences moyennes et hautes, nécessitent une augmentation du niveau acoustique d'environ 10 dB <glossary.aspx?act=glossary&term=dB> . Aux fréquences basses, l'augmentation requise est inférieure. Voir Intensité, Lignes isosoniques, Niveau de pression acoustique <glossary.aspx?act=glossary&term=Niveau de pression acoustique> .

Sonomètre :
Instrument utilisé pour mesurer les niveaux de pression acoustique, avec ou sans pondération fréquentielle et avec la possibilité d'accélérer ou de ralentir les temps d'intégration.

Spectre de fréquences :
C'est un graphique sur lequel apparaissent les niveaux sonores de chaque bande de fréquences, de la plus grave à la plus aiguë. Il permet de caractériser les « notes » qui sont favorisées (ou défavorisées) par un système.

Spectrométrie de temporisation :
Système de mesure qui permet d'étudier les événements en temps réel, ainsi que les fréquences et d'isoler un son direct des sons réfléchis postérieurs dans une pièce normale, offrant ainsi des mesures anéchoïdes approchées. Toutefois, ce système présente quelques inconvénients. Etant donné que la fenêtre temporelle de mesure est réduite, pour éliminer les réflexions postérieures, la résolution fréquentielle est également réduite. Néanmoins, une mesure anéchoïde peut toujours être utile. Voir Anéchoïde, Son <glossary.aspx?act=glossary&term=Son> direct

SPL :
Acronyme de l'anglais Sound Pressure Level. Voir Niveau de pression acoustique

STI Indice de transmission de la parole :
Semblable à la méthode RASTI, cet indice offre cependant une évaluation plus complète de l'intelligibilité de la parole, en mesurant toutes les bandes d'octaves dans une gamme de fréquence de 125 à 8 000 Hz.

Temps de réverbération Tr60:
Le temps de réverbération Tr d'un local est le temps au bout duquel le niveau sonore a décru de 60dB lorsque l'on arrête brusquement une source sonore. Il est fonction de la surface d'absorption du local et de son volume. Il peut varier en fonction des fréquences. La sensation de confort acoustique d'un local est directement liée à sa courbe en fonction des fréquences.
Le Tr s'exprime en seconde.

Ultrasons :
Vibrations acoustiques dont les fréquences sont supérieures aux fréquences audibles par l'ouïe humaine.

Valeurs d'émergences:
Valeurs représentant l'élévation du niveau sonore (en dB (A)) engendrée par une source sonore bruyante (machine, industrie, infrastructure de transport). Il s'agit de la différence arithmétique entre le bruit ambiant et le bruit résiduel.

Vu que je ne suis pas capable d'intégré des images au bon endroit avec ce ------

Voici par odre à quel mots il devrait être associé:
Onde transitoire direct - Fréquence marquée, Onde réfléchi - Ondes stationnaires, Spectre de fréquences - Temps de réverbération

Fichier(s) joint(s)




La réputation est ce que le monde pense de quelqu'un, son caractère démontre qui il est vraiment.


Mon site:http://www.freewebs.com/ulzog/

#2 Administrateur

Administrateur

    Administrateur

  • Admin
  • 21419 Messages :
  • Gender:Male
  • Interests:Hi Fi, Musique, bâteaux, péche, cinéma maison, voyages, lecture.

Posté 24 February 2009 à 20:44

Bravo Ulzog, toujours une longueur d'avance. (y)

#3 ulzog

ulzog

    MODÉRATEUR

  • Modérateur
  • 2041 Messages :

Posté 25 February 2009 à 16:13

Le glossaire est incomplet, j'y travail toujours. C'est un appetizer ^_^


La réputation est ce que le monde pense de quelqu'un, son caractère démontre qui il est vraiment.


Mon site:http://www.freewebs.com/ulzog/

#4 Martin

Martin

    Membre non actif

  • non actif
  • PipPipPipPipPip
  • 5743 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Rive Sud de Montreal

Posté 25 February 2009 à 19:19

Le glossaire est incomplet, j'y travail toujours. C'est un appetizer ^_^

Méchant appetizer! Merci pour ce beau travail! :d_clap_20: :coeur-anime:
Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité! (Einstein)

Vivre sans musique c'est vivre sans air! (euh... celle-là est de moi!) ***************************************************************************************************************************************************************************
Système Hi-Fi: Naim SuperNait, Lecteur CD Naim CD5x, Flatcap2x, HP Spendor S8e rosenut, Cables NACA5, Interconnect Naim Hi-Line.




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)