Aller au contenu


Photo

Suggestions de grands interprètes ou chefs d'orche


30 réponses sur ce sujet

#26 Bespin

Bespin

    membre

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 483 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 15 March 2010 à 08:20

Pas toujours facile d'approche, mais pourtant essentielle dans le cas de Bach : l'oeuvre pour orgue.

Bach composa des oeuvres pour orgue tout au long de sa vie et fit de nombreuses improvisations sur cet instrument, ce qui lui valut les louanges de Frédéric II à Potsdam. Outre ses 166 chorals, l'oeuvre pour orgue comprend 27 Préludes, Fantaisies, Toccatas et Fugues, compositions brillantes qui marquent l'influence qu'exercèrent sur Bach les organistes de l'Allemagne du Nord mais aussi, par la suite, d'Italie. Il composa aussi 6 Concertos, 6 Sonates en trio (1727), une Grande Passacaille en ut mineur (1716) et des pièces diverses.


Pour certaines pièces, on trouve de formidables interprétations modernes du côté de Hurford ou encore de Fagius. Mais pour trouver le bonheur, il faut aller voir du côté des intégrales et pour ma part, un seul nom se dégage alors : Helmut Walcha.

Tout d'abord son intégrale mono, souvent très abordable sur les sites en ligne (près de 20 $ pour 10 CD!!!) et qui reste une référence en ce qui concerne les pièces du genre préludes/fugues ou les fantaisies jouées avec le registre de base de l'orgue.

Image IPB
http://www.arkivmusi...album_id=134516

Pour les pièces recourant à plusieurs registres de l'orgue, tel que les chorals Schübler, ou encore au pédalier, pour les sonates en trio par exemple; vous apprécierez probablement davantage, tout comme moi, les versions stéréo.

Image IPB
http://www.arkivmusi...?album_id=17994

Deux coffrets essentiels... Bonnes découvertes!



Helmut Walcha est un organiste et claveciniste allemand né à Leipzig le 27 octobre 1907 et mort à Francfort-sur-le-Main le 11 août 1991.

Il devint aveugle à l'âge de seize ans, et malgré ce handicap étudia auprès de Günther Ramin au Conservatoire de Leipzig. Il s'y révéla comme un des plus impressionnants interprètes de Bach.

Helmut Walcha eut une renommée internationale en tant qu'interprète de Bach, dont il connaissait par cœur tout l'œuvre d'orgue et de clavecin. En 1947, il entreprit une interprétation intégrale et en 1971, il termina le second enregistrement intégral de l'œuvre d'orgue de Bach.

Il réalisa aussi une réédition complète des partitions de Bach et de Haendel. Il composa par ailleurs ses propres préludes de chorals, et plusieurs traités musicologiques consacrés à l'orgue. C'était un des experts les plus compétents pour ce qui concernait la littérature d'orgue allemande de la période baroque (Bach et ses « précurseurs »). Il termina sa carrière musicale par un dernier concert public en 1981.

Source : Wikipédia




Ce message a été modifié par Bespin - 15 March 2010 à 08:25 .


#27 Ymd

Ymd

    MODÉRATEUR

  • Modérateur
  • 9909 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Montréal
  • Interests:Le design industriel, la hi fi, la musique et la photographie.

Posté 15 March 2010 à 10:17

Maintenant que vous avez nommé à peu près tout le monde du domaine des compositeurs/chefs d'orchestre, laissez-moi vous parler humblement d'un compositeur Québécois très peu connu, Gilles Temblay.

"Né à Arvida (Saguenay) en 1932 d’un père industriel et d’une mère qui écrit des livres pour enfants, Gilles Tremblay, aîné de cinq enfants, est éduqué à Montréal dès le jeune âge. Entre ses études au Conservatoire de musique du Québec et au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, les institutions qu’il fréquentera, et surtout le nombre de musiciens chevronnés qui participeront à sa formation professionnelle, en font un des compositeurs de sa génération ayant obtenu l’éducation la plus complète. En effet, après avoir bénéficié de l’enseignement de Claude Champagne, Jean Papineau-Couture, Isabelle Delorme, Jean Vallerand et Germaine Malépart à Montréal, il s’installe à Paris où il suivra entre autres les fameux cours d’analyse d’Olivier Messiaen. Son séjour en Europe lui permettra également d’assister aux cours d’été de Darmstadt et de faire la connaissance de piliers de la musique du XXe siècle, dont Pierre Boulez, Karlheinz Stockhausen, Iannis Xenakis et Pierre Schaeffer. Il revient de Paris en 1961 avec une excellente connaissance du fonctionnement des organismes de concert parisiens et un carnet d’adresses de nombreux musiciens rencontrés durant ce séjour. Il est maintenant prêt à entreprendre une brillante carrière au Québec."

J'ai une version de cette oeuvre enregistrée en France dans une abbaye avec une qualité d'enregistrement stupéfiante. Évidemment une facture contemporaine de la sorte demande une certaine acclimatation avant de pouvoir l'apprécier mais comme dans tout, il faut procéder par petites doses. Un concert est prévu pour le 15 avril prochain et cliquez sur les liens pour plus de détails. Bonne nouvelle pour les 50 ans et plus c'est moitié prix.

http://www.smcq.qc.c.../t/tremblay_gi/

Image IPB

http://www.smcq.qc.c...concerts/26654/

https://www.analekta...virgin.269.html

Ce message a été modifié par Ymd - 15 March 2010 à 10:19 .

En photographie il n'y a pas de mauvais sujets, il n'y a que des mauvais photographes.

 


#28 girard

girard

    MODÉRATEUR

  • Modérateur
  • 7585 Messages :
  • Location:Île d'Orléans

Posté 15 March 2010 à 10:29

Maintenant que vous avez nommé à peu près tout le monde du domaine des compositeurs/chefs d'orchestre, laissez-moi vous parler humblement d'un compositeur Québécois très peu connu, Gilles Temblay.

"Né à Arvida (Saguenay) en 1932 d’un père industriel et d’une mère qui écrit des livres pour enfants, Gilles Tremblay, aîné de cinq enfants, est éduqué à Montréal dès le jeune âge. Entre ses études au Conservatoire de musique du Québec et au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, les institutions qu’il fréquentera, et surtout le nombre de musiciens chevronnés qui participeront à sa formation professionnelle, en font un des compositeurs de sa génération ayant obtenu l’éducation la plus complète. En effet, après avoir bénéficié de l’enseignement de Claude Champagne, Jean Papineau-Couture, Isabelle Delorme, Jean Vallerand et Germaine Malépart à Montréal, il s’installe à Paris où il suivra entre autres les fameux cours d’analyse d’Olivier Messiaen. Son séjour en Europe lui permettra également d’assister aux cours d’été de Darmstadt et de faire la connaissance de piliers de la musique du XXe siècle, dont Pierre Boulez, Karlheinz Stockhausen, Iannis Xenakis et Pierre Schaeffer. Il revient de Paris en 1961 avec une excellente connaissance du fonctionnement des organismes de concert parisiens et un carnet d’adresses de nombreux musiciens rencontrés durant ce séjour. Il est maintenant prêt à entreprendre une brillante carrière au Québec."

J'ai une version de cette oeuvre enregistrée en France dans une abbaye avec une qualité d'enregistrement stupéfiante. Évidemment une facture contemporaine de la sorte demande une certaine acclimatation avant de pouvoir l'apprécier mais comme dans tout, il faut procéder par petites doses. Un concert est prévu pour le 15 avril prochain et cliquez sur les liens pour plus de détails. Bonne nouvelle pour les 50 ans et plus c'est moitié prix.

http://www.smcq.qc.c.../t/tremblay_gi/

Image IPB

http://www.smcq.qc.c...concerts/26654/

https://www.analekta...virgin.269.html



Merci du renseignement, je voyais des cd à son nom mais je ne savais pas qui il était. Une nouvelle avenue à explorer :rolleyes: En plus, Analekta a des promotions ces temps-ci !

Tasmanian


#29 Bespin

Bespin

    membre

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 483 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 18 March 2010 à 04:58

L'une des plus belles découvertes des dernières années en matière pianistique et un excellent interprète de Bach : Murray Perahia! Image IPB



Murray Perahia (né le 19 avril 1947 à New York) est un pianiste et chef d'orchestre américain.

Bien qu'ayant commencé à jouer du piano dès l'âge de 4 ans, Perahia ne commence à l'étudier sérieusement que vers 15 ans. Il entre à 17 ans au Mannes College, où il étudie l'instrument, la direction d'orchestre, et la composition avec Mieczysław Horszowski. L'été, il suit l'enseignement du Marlboro College, où il étudie entre autres avec Rudolf Serkin et Pablo Casals.

Les premiers enregistrements d'importance que Perahia réalise sont l'intégrale des concertos pour piano de Mozart, avec l' English Chamber Orchestra dirigé au piano. Dans les années 1980, il enregistre également l'intégralité des concertos pour piano de Beethoven, avec le Royal Concertgebouw Orchestra dirigé par Bernard Haitink.

En marge de son activité de pianiste soliste, Perahia collabore régulièrement avec le Guarneri Quartet et le Budapest Quartet. Il est également le chef invité principal de l'orchestre de l'Academy of St Martin in the Fields, avec laquelle il enregistre et donne des représentations.

En 1992, la carrière de Perahia est menacée par la découverte d'une malformation osseuse au niveau de son pouce. Il est opéré mais des inflammations se déclenchent et l'éloignent pendant plusieurs années du piano. Au cours de cette période, il se voue à une étude poussée de Johann Sebastian Bach. Dès accord médical, il enregistre vers la fin des années 1990 une série d'œuvres pour piano de Bach, très bien accueillies dans le monde musical. Son interprétation des Variations Goldberg est considérée comme étant l'une des meilleures, tandis que Perahia s'est imposé comme un des grands spécialistes de Bach.

Il a, par la suite, enregistré des études de Chopin, ainsi que les dernières sonates pour piano de Schubert.

Depuis 2006, il vit à Londres. Le 8 mars 2004, la reine Élisabeth II l'a fait Chevalier commandeur honoraire de l'Ordre de l'Empire britannique[1] (KBE).

Début 2006, les problèmes de santé de Perahia sont réapparus, l'éloignant de nouveau de la scène. Plusieurs représentations au Barbican de Londres ont été annulées, ainsi qu'une tournée dans dix villes des États Unis. En octobre 2006, Perahia a pu reprendre ses tournées. Il donne une série de représentations dans différentes villes d'Allemagne, dont Hambourg où il connaît un véritable succès.

Source : Wikipédia




De formidables CD que je possède personnellement :


Image IPB



Image IPB



Image IPB



Image IPB



Image IPB



Image IPB
Image IPB
Image IPB



Ainsi que ceux-ci qui sont acclamés par la critique :


Image IPB



Image IPB



Image IPB



Image IPB



Image IPB



Image IPB


#30 Bespin

Bespin

    membre

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 483 Messages :
  • Gender:Not Telling

Posté 23 March 2010 à 17:00

Tout nouveau en édition limitée!!! Une formidable occasion de découvrir Gardiner, 69,99 $ chez Archambault... 22 CD!!!


Image IPB
http://www.arkivmusi...album_id=455642

#31 Joe90

Joe90

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 58 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Saint-Basile-le-Grand

Posté 26 December 2010 à 10:10

Je ne m'y connais malheureusement que très peu en musique classique, mais j'ai été surpris en lisant les messages qui portaient sur le violoncelle de ne pas voir le nom de celle qui me met complètement le coeur à l'envers à chaque fois que je l'écoute: Jacqueline du Pré. Il est vrai qu'à la fin de sa carrière, elle n'avait plus l'énergie ni la fougue d'avant, mais quelle interprète! Quelle passionnée!

Enfin, c'est une violoncelliste que j'admire beaucoup.
Michel




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)