Aller au contenu


Photo

Audiophile/haute fidélité


131 réponses sur ce sujet

#26 Icarius

Icarius

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 121 Messages :

Posté 08 March 2008 à 16:51

Salut Dickduff,

Quand je vais à un concert et qu'il y a une grosse caisse, comme dans la 6e Symphonie de Tchaikowsky que j'ai entendue récemment, ce qui me frappe le plus, c'est l'amplitude du son produit. WOW c'est fantastique. :D
Avoir un HP qui pourrait reproduire cela à 100% j'en rêve, et je ne parle pas ici d'un son fort en décibel, mais un son
avec une puissance majestueuse, voir abyssal, aaah que c'est dur à décrire, il faut l'entendre pour comprendre.


Malgré toutes les limites des systèmes actuels, J'arrive chez moi, à avoir un petit peu de cette force (poids) du côté du grave, et je dois avouer que c'est le pied total. :D

#27 Icarius

Icarius

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 121 Messages :

Posté 08 March 2008 à 16:56

Personnellement, je suis un gros fan des produits Dynaudio. Mais contrairement à la croyance populaire, ils ne sont pas aussi exigeants que leur fiche technique le laisse croire (ils le sont quand même), parce que, si l'impédance est relativement basse, elle ne varie pas beaucoup.

Le downside, c'est que, comme la majorité des enceintes relativement inefficaces, elles ne sont pas les meilleures à bas volume. Mais une fois "allumées", wow.



Salut Papitwinki,

Très heureux de savoir que tu aimes bien leurs produits. Je me sentais un peu seul dans mon coin. :lol:

Effectivement j'ai déjà alimenter mes HP avec un 50 watts/canal, et quand je montais le volume pour les "allumées",
hey que ça jouais bien. :devil:

#28 papitwinki

papitwinki

    Membre actif

  • Collaborateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 3192 Messages :
  • Gender:Male

Posté 08 March 2008 à 17:07

Salut Dickduff,

Quand je vais à un concert et qu'il y a une grosse caisse, comme dans la 6e Symphonie de Tchaikowsky que j'ai entendue récemment, ce qui me frappe le plus, c'est l'amplitude du son produit. WOW c'est fantastique. :D
Avoir un HP qui pourrait reproduire cela à 100% j'en rêve, et je ne parle pas ici d'un son fort en décibel, mais un son
avec une puissance majestueuse, voir abyssal, aaah que c'est dur à décrire, il faut l'entendre pour comprendre.


Malgré toutes les limites des systèmes actuels, J'arrive chez moi, à avoir un petit peu de cette force (poids) du côté du grave, et je dois avouer que c'est le pied total. :D



C'est précisément dans des situations comme celle-là qu«,un ampli avec des transitoires hyper-rapides et une capacité réelle de reproduire des écarts dynamiques importants, font toute la différence. Au risque de créer une nouvelle polémique ici, pour une reproduction satisfaisante il faut probablement des enceintes multi-voies qui descendent assez bas ou très bas dans le registre (ou de très bons panneaux), et un ampli avec une réserve de puissance qui le rendra capable de fournir la puissance importante requise dans les circonstances, et ce, de façon instantanée. Un ampli, de préférence, avec un damping factor élevé. (Pour ceux qui l'ignorent, en termes simples le damping factor c'est la capacité d'un ampli de contrôler des haut-parleurs.)

#29 jcrotel

jcrotel

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 494 Messages :

Posté 08 March 2008 à 18:30

Et que penser du côté du préampli ?
Un préampli passif, ça vous dit quoi (dans la continuité de la haute fidélité versus audiophilie) ?

#30 papitwinki

papitwinki

    Membre actif

  • Collaborateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 3192 Messages :
  • Gender:Male

Posté 08 March 2008 à 19:10

J'ai adopté pour le préampli la même philosophie que pour l'ampli de puissance. J'acheté un BP-26 de Bryston parce que c'est un appareil simple, avec alimentation séparée, très transparent, avec très peu de coloration (moins que mon ancien P5 de Sim, bien qu'il ait lui aussi une alimentation séparée), et pas ou peu de rolloff aux extrémités du spêctre. Très très transparent, pour le meilleur et pour le pire : c'est comme le soleil qui rend la beauté éclatante, ou la laideur difficile à supporter.

Le P5 était très bien, mais il avait une personnalité assez affirmée, la signature Moon si on peut dire, rien d'agressant, un medium très doux, une certaine chaleur qu'on attribue généralement aux tubes, c'était en fait un préampli presque aristocratique. Le BP26, en comparaison, s'efface presque complètement, et ouvre toutes grandes les portes à la musique, sur toute l'étendue du spectre. C'est un peu comme si le BP26 n'avait pas de personnalité; n'est-ce pas ainsi que devrait être un bon préamplificateur.

#31 ONOMATOPÉ

ONOMATOPÉ

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 547 Messages :

Posté 08 March 2008 à 23:55

Salut Richard,

Pour le choix des HP, je n'ai pas pris le critère d'efficacité en ligne de compte.

J'ai tenté de trouver celui qui me semblait le plus fidèle, le plus neutre possible. Mon choix a été un Dynaudio Contour 4, un trois voie avec passif qui a une efficacité de 86 db. Le tweeter et le medium de ce hp est tout simplement incroyable, je dirais même qu'ils doivent venir d'une autre planète. :blink:

Tout y est. La précision, la cohérence (même pour un multi voie) le poids, la rapidité, en fait je n'ai pas entendu de meilleur HP (pour moi bien sûr) et pourtant j'en ai entendu beaucoup. D'ailleur c'est la facade de ce hp qui est mon avatar. Les Dynaudio Confidence 5 serait un autre hp que je placerais dans cette catégorie.

A cause du manque d'efficacité de ce HP, ma demande en courant est énorme d'ou le besoin d'un ampli a fort courant.

Présentement, tout le système est a sa plus simple expression. cd - pré - 2 ampli monobloc - hp mais je travaille sur un projet de crossover actif pour pouvoir utiliser 6 ampli pour alimenter ce HP, + 2 autres ampli pour un système de sub pour avoir le coté cinema maison.

Alors d'un côté je complexifie le tout pour simplifier de l'autre côté.


Image IPB
Tient! Tient! Un propriétaire de Contour IV ?

Un tout petit dérapage?

J'ai pue faire des comparatifs de diverse enceintes Dynaudio et notament les ''contour IV'' et effectivement c'était une des meilleurs enceintes que dynaudio est produite. Elle fut remplacé par la suite par les ''confidence 5'' (une autre excellente enceinte).
Une enceinte qui avait beaucoup dès qualité de sa grande sœur (le modèle conséquence).
Comme beaucoup des modèles haut de gamme de la marque: Une excellente neutralité (grand respect des enregistrements),et en plus une basses de bonne qualité,sans toutefois atteindre le 20Hz.
Des jumelles aux enceintes ''contour 2'' sur le plan design mais sur le plan sonore,elles était dans une tout autre classe.(ne jamais se fier à ses yeux!! ;) )

Pour ce qui est d'un crossover actif... :blink:
Moi personnellement je ne toucherais pas aux crossover des Dynaudio's.
A moins de vouloir une tout autre enceinte...

Bon, ceci étant dit!
Dynaudio comme tout autre compagnie qui dispose d'un département des ventes qui en mêne large,ne fabrique pas que d'excellente enceintes...
Elle fabriquait aussi beaucoup de M.E.R.D.E à l'époque et elle ne s'aie pas vraiment amélioré avec le temps (plus de modèles donc plus de...).
Donc l'outil essentielle dans le choix d'une enceinte dynaudio c'est comme toute enceinte les oreilles et non pas la réputation d'une compagnie ou les soi-disant ''amélioration technique'' de la quincaillerie (haut-parleurs) ou le LOOK de l'enceinte.

Pour préciser et être honnête: Le rendement et l'écart dynamique n'est pas leur plus grande force...

Bon je vais faire dodo!

Système Hifi Stéréo:

-Table tournante Roksan Radius 5 + Moving coil Denon DL-103.
-Lecteur CD Micromega Duo + Convertisseur Micromega Duo Pro.
-Préamplificateur Classé CP-60.
-Amplificateur Classé CA-300 (Utilisation Stéréo).
-Amplificateur Classé Audio Ten (Utilisation Mono).
-Enceintes Dynaudio Micron + Subwoofer Thunder-Storm.

#32 Icarius

Icarius

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 121 Messages :

Posté 09 March 2008 à 01:55

Un tout petit dérapage?

J'ai pue faire des comparatifs de diverse enceintes Dynaudio et notament les ''contour IV'' et effectivement c'était une des meilleurs enceintes que dynaudio est produite. Elle fut remplacé par la suite par les ''confidence 5'' (une autre excellente enceinte).


Exactement ce que j'en avais conclus lors de l'achat. Les conséquence étant hors de prix pour moi à l'époque,
c'était le meilleur HP que j'avais réussi à trouver dans cette gamme de prix.

Une enceinte qui avait beaucoup dès qualité de sa grande sœur (le modèle conséquence).
Comme beaucoup des modèles haut de gamme de la marque: Une excellente neutralité (grand respect des enregistrements),et en plus une basses de bonne qualité,sans toutefois atteindre le 20Hz.


20hz, peut-être pas à 0 db, mais c'est un hp qui atteint quand même 29 hz à + ou - 3 db, ce qui est pas mal quand même. Mais pour les films, J'attends bientôt un Sub Dynaudio Contour pour combler ce qui pourrais manquer.

Des jumelles aux enceintes ''contour 2'' sur le plan design mais sur le plan sonore,elles était dans une tout autre classe.(ne jamais se fier à ses yeux!! ;) )



Effectivement, c'est un tout autre monde. Mais il faut quand même ne pas oublier que c'était un hp 3 fois moins cher
que sa grande soeur.


Pour ce qui est d'un crossover actif... :blink:
Moi personnellement je ne toucherais pas aux crossover des Dynaudio's.
A moins de vouloir une tout autre enceinte...



Ouais, je t'avoue que moi même je ne suis pas vraiment sûr de le faire. Par contre, un essai ne me tuera pas.
Je garde toujours l'ancien au cas où. Je veux aussi essayer de diviser le crossover actuel pour me permettre un
alimentation séparé de chaque voie par des ampli exactement pareil, des basses au aigus.


Bon, ceci étant dit!
Dynaudio comme tout autre compagnie qui dispose d'un département des ventes qui en mêne large,ne fabrique pas que d'excellente enceintes...
Elle fabriquait aussi beaucoup de M.E.R.D.E à l'époque et elle ne s'aie pas vraiment amélioré avec le temps (plus de modèles donc plus de...).
Donc l'outil essentielle dans le choix d'une enceinte dynaudio c'est comme toute enceinte les oreilles et non pas la réputation d'une compagnie ou les soi-disant ''amélioration technique'' de la quincaillerie (haut-parleurs) ou le LOOK de l'enceinte.


Tout à fait d'accord. Après le Conficence 5, les choses se sont malheureusement gaté. C'est aussi dans cette
période que l'un des fondateur (celui qui fabriquait les drivers) est parti et a fondé audio technologies.

Même les Damnations que j'ai écouté au FSI 2007 m'ont laissé perplexe. La salle ? L' ampli ? Je ne sais pas.

Le problème avec Dynaudio, c'est que leurs composantes sont très dispendieuses, ce qui ne permet pas
de fabriquer des modèles à petit budget facilement. D'où le manque de qualité pour beaucoup de modèles.

De toute façon, ça n'existe pas une compagnie ou tout est toujours bon. Du moins moi je n'en connais pas.


Pour préciser et être honnête: Le rendement et l'écart dynamique n'est pas leur plus grande force...


HP peu efficace effectivement. Mais ce n'est pas n'importe quel ampli qui peux alimenter ces petites bêtes là.
En fait le choix de l'ampli qui doit les alimenter est capital.

#33 Dickduff

Dickduff

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 963 Messages :
  • Gender:Male

Posté 09 March 2008 à 08:12

Salut les pelleteurs, ici il fait quasiment soleil, pas de neige fraiche au sol, bon courage.

Il n'y a pas de dérape mais une opinion sur un produit et j'en profite pour poser cette question.

Avons-nous des appareils audiophiles ou haute fidélité? À la lumière de cette phrase: Pour préciser et être honnête: Le rendement et l'écart dynamique n'est pas leur plus grande force... si ce HP à des écarts dynamiques restreint, il s'éloigne de la réalité bien que l'on s'accorde pour dire que c'est une enceinte audiophile mais peut elle porter l'étiquette haute fidélité?

Si l'on applique ce raisonnement à tous les produits, on peut se demander si la haute fidélité existe alors doit on accepter d'être audiophile à tendance haute fidélité? Que l'audiophilie est tout à fait possible alors que l'on a plein de preuve dans nos salles de sons mais que la haute fidélité c'est un but, un objectif à atteindre?

Amicalement

Richard

#34 matamor

matamor

    Membre non actif

  • non actif
  • PipPipPipPipPip
  • 3048 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Quelquepart

Posté 09 March 2008 à 09:50

Je vais déporter un peu la discussion, mais j'aimerais y ajouter un éclairage différent. Enfin, éclairage, c'est beaucoup dire... J'ai plus de questions que de réponses.

Voilà, j'imagine que vous êtes la plupart d'entre vous familier avec l'idée du son anglais. Vous savez, les qualités que l'on prête généralement aux lecteurs Rega, aux enceintes BBC Rogers/Sterling/Chartwell LS 3/5a, peut-être les vieux amplis Quad... pour certains ce sont des produits très colorés, très typiques, avec entre autres des mid-hautes "magiques". Essayer de décrire cela, c'est très difficile. Quelqu'un qui en fait collection m'avait dit: il y en a qui écoutent du son; mais ça, ça fait de la musique.

Pourtant, ça ne répond pas aux critères haute-fidélité: enceintes peu efficaces, réponse de fréquences limitées... Mais il y a beaucoup de gens qui ne jurent que par ce type d'enceintes ou ce type de son. Qui vont, par contraste, décrire des ensembles plus haute-fidélité come étant analytiques ou froids.

Anecdotiquement, pour les fêtes, à cause du sapin qui bouffait l'espace, j'ai remplacé temporairement mes grosses enceintes très efficaces (102 dB) par mes petites Rogers (82.5 dB). Bien sûr, j'ai sacrifié dynamique, fidélité aux extrémités du spectre sonore (la trompette de Miles Davis est devenue soudainement plus criarde). Mais sur certains enregistrements, comme un live de Bob Walsh que j'ai, il y avait une telle magie musicale, une telle présence sonore... Quand j'ai remis mes enceintes efficaces, j'ai remis le Bob Walsh. De façon très claire, l'articulation de Walsh était plus grande, je saisissais mieux ce qu'il chantait; mais de façon claire aussi, la magie avait disparu.

Personnellement, je ne m'explique pas vraiment ce mystère, mais je crois que c'est quelque chose que beaucoup d'audiophiles ressentent. Curieux de lire votre éclairage là-dessus.

Je me demande aussi si les régles de la haute-fidélité s'appliquent aux enregistrements de rock de la même manière. En théorie, oui j'imagine: si on peut reproduire le Sacre du Printemps de manière parfaite, Led Zep II ne devrait pas causer de problèmes, distorsion y compris! Mais je ne suis pas sûr que les amateurs de rock seront tous d'accord.

#35 Dickduff

Dickduff

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 963 Messages :
  • Gender:Male

Posté 09 March 2008 à 10:12

Je vais déporter un peu la discussion, mais j'aimerais y ajouter un éclairage différent. Enfin, éclairage, c'est beaucoup dire... J'ai plus de questions que de réponses.

Voilà, j'imagine que vous êtes la plupart d'entre vous familier avec l'idée du son anglais. Vous savez, les qualités que l'on prête généralement aux lecteurs Rega, aux enceintes BBC Rogers/Sterling/Chartwell LS 3/5a, peut-être les vieux amplis Quad... pour certains ce sont des produits très colorés, très typiques, avec entre autres des mid-hautes "magiques". Essayer de décrire cela, c'est très difficile. Quelqu'un qui en fait collection m'avait dit: il y en a qui écoutent du son; mais ça, ça fait de la musique.

Pourtant, ça ne répond pas aux critères haute-fidélité: enceintes peu efficaces, réponse de fréquences limitées... Mais il y a beaucoup de gens qui ne jurent que par ce type d'enceintes ou ce type de son. Qui vont, par contraste, décrire des ensembles plus haute-fidélité come étant analytiques ou froids.

Anecdotiquement, pour les fêtes, à cause du sapin qui bouffait l'espace, j'ai remplacé temporairement mes grosses enceintes très efficaces (102 dB) par mes petites Rogers (82.5 dB). Bien sûr, j'ai sacrifié dynamique, fidélité aux extrémités du spectre sonore (la trompette de Miles Davis est devenue soudainement plus criarde). Mais sur certains enregistrements, comme un live de Bob Walsh que j'ai, il y avait une telle magie musicale, une telle présence sonore... Quand j'ai remis mes enceintes efficaces, j'ai remis le Bob Walsh. De façon très claire, l'articulation de Walsh était plus grande, je saisissais mieux ce qu'il chantait; mais de façon claire aussi, la magie avait disparu.

Personnellement, je ne m'explique pas vraiment ce mystère, mais je crois que c'est quelque chose que beaucoup d'audiophiles ressentent. Curieux de lire votre éclairage là-dessus.

Je me demande aussi si les régles de la haute-fidélité s'appliquent aux enregistrements de rock de la même manière. En théorie, oui j'imagine: si on peut reproduire le Sacre du Printemps de manière parfaite, Led Zep II ne devrait pas causer de problèmes, distorsion y compris! Mais je ne suis pas sûr que les amateurs de rock seront tous d'accord.


Intéressant et franchement je n'ai pas de réponse précise car comme tu le mentionne, difficile de mettre le doigt sur ce que l'on pourrait appeler un phénomène audio. Les voies impénétrables de la haute fidélité quoi!

Salut,

Mais n'est-ce pas vers là où il faut tendre? C'est à dire de prendre conscience des problèmes, de réfléchir et de trouver des solutions. De réaliser aussi que l'univers de l'un est différent de l'univers de l'autre mais qu'il n'y a aucune contre indication à parler de sa démarche audiophile ou haute fidélité. De cette position, il devient clair que changer d'appareils n'est plus la seule solution à un problème donné.

Tiens, se pourrait-il qu'un bon positionnement d'enceintes favorisant l'image, le soundstage soit différent pour le rendu de l'émotion? Si c'est le cas, allo casse tête.

De discussions en discussions, je me rends compte combien la haute fidélité, le monde audio est complexe. À toutes les fois ou je règle un problème, un autre, sinon plus, surgit. Chaque petit changement affecte le fragile signal musical et c'est à ce moment qu'il devient important de déterminer son cheminement, audiophile ou haute fidélité.

Amicalement

Richard

#36 Icarius

Icarius

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 121 Messages :

Posté 09 March 2008 à 21:47

Avons-nous des appareils audiophiles ou haute fidélité? À la lumière de cette phrase: Pour préciser et être honnête: Le rendement et l'écart dynamique n'est pas leur plus grande force... si ce HP à des écarts dynamiques restreint, il s'éloigne de la réalité bien que l'on s'accorde pour dire que c'est une enceinte audiophile mais peut elle porter l'étiquette haute fidélité?


Salut Dickduff,

Il faut bien comprendre que ce ne sont pas des HP genre JBL, que leur efficacité ne soit pas élevée n'indique
aucunement qu'il ne s'agit pas d'un HP haute fidélité. Et pour ce qui est de l'écart dynamique, il faut vraiment bien choisir l'ampli qui va alimenter ce HP. Un ampli comme un Krell ou un Classe de l'époque ne pouvais absolument pas
les alimenter correctement. Question: Est-ce qu'un HP de Verity Audio est fidèle ? Parce qu'il ne faut pas oublier que
le concepteur des drivers de Dynaudio est aussi celui qui construit le woofer et si je ne me trompe certain mid
de la firme québécoise.

Personnellement, oui elle peut prétendre porter l'étiquète haute fidélité, pour ce que cela veux dire.

Si le système parfait existait, probablement que tout le monde l'achèterait.

Après tout pourquoi acheter ce qui ne l'est pas.

Donc, si cela n'est pas possible, la seule chose que l'on peut essayer de faire c'est de s'en approcher
le plus que l'on peut.

#37 Dickduff

Dickduff

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 963 Messages :
  • Gender:Male

Posté 09 March 2008 à 22:15

Salut Dickduff,

Il faut bien comprendre que ce ne sont pas des HP genre JBL, que leur efficacité ne soit pas élevée n'indique
aucunement qu'il ne s'agit pas d'un HP haute fidélité. Et pour ce qui est de l'écart dynamique, il faut vraiment bien choisir l'ampli qui va alimenter ce HP. Un ampli comme un Krell ou un Classe de l'époque ne pouvais absolument pas
les alimenter correctement. Question: Est-ce qu'un HP de Verity Audio est fidèle ? Parce qu'il ne faut pas oublier que
le concepteur des drivers de Dynaudio est aussi celui qui construit le woofer et si je ne me trompe certain mid
de la firme québécoise.

Personnellement, oui elle peut prétendre porter l'étiquète haute fidélité, pour ce que cela veux dire.

Si le système parfait existait, probablement que tout le monde l'achèterait.

Après tout pourquoi acheter ce qui ne l'est pas.

Donc, si cela n'est pas possible, la seule chose que l'on peut essayer de faire c'est de s'en approcher
le plus que l'on peut.


Salut,

Je comprends ton point. Souvent on entend qu'une chaine à 100000$ ne sonne pas, pourquoi? Les appareils sont bons, pourtant il manque quelque chose. Est-ce qu'ajouter une vision haute fidélité améliorerait la donne, je suis enclin à soutenir que oui.

De plus en plus, je vois la haute fidélité comme un but à atteindre, j'oserais même dire un but philosophique.

Je demeure convaincu qu'avec des appareils audiophiles et une pensée haute fidélité, il y a moyen d'écouter de la musique avec une bonne charge émotive.

Qu'en pensez-vous les boys?

Richard

#38 Icarius

Icarius

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 121 Messages :

Posté 09 March 2008 à 22:24

Salut Dickduff,

Autre chose qui me fais sourire souvent de la classe audiophilie, as-tu remarqué à quel vitesse ils doivent
changer d'appareil ? Ce qu'ils achètent n'est pas bon ? Alors pourqoi l'avoir acheté ? Parce que celà ne correspond plus à leur goût du moment ? etc....

J'aime mieux ma pensé haute fidélité, ça me coûte moins cher. :D

#39 Maverik

Maverik

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1863 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Lorraine

Posté 10 March 2008 à 09:07

Wahou un autre beau débat Dickduff. On devrait créer une nouvelle discipline: la philosophie de l'audio, je m'inscrirai tout de suite! Je pense quand même que l'Audio avec un grand "A" reste une 'science' subjective dans l'appréciation du produit final. Ça fait appel à un des 5 sens donc à une appréciation personnelle qui varie d'un individu à l'autre. On utilise notre ouï nous les audiophiles/mélomanes/hifiste en tant que dilettante et appréciateur, donc nous faisons appel dans ce cas-là à une région du cerveau qui gère le plaisir. C'est là que la subjectivité embarque. Alors qu'on soit Hi-Fi ou audiophile ça revient au même soit la quête d'un plaisir qui est je pense personnel. Pensez à votre entourage et je suis sûr que vous allez trouver un paquet de monde qui ne comprenne rien à notre passion, pourtant ils écoutent le même son que nous mais leur décodage est probablement très différent du nôtre. Nous sommes fait pour éprouver un réel plaisir dans l'écoute d'un bon son, peut-être que notre zone de plaisir auditive est plus développé, peut-être que nous avons une meilleur sensibilité pour décoder l'émotion de la musique mais ça revient quand même à des perceptions comme ceux qui préfèrent la couleur indigo au fushia.

lecteur Rega Apollo tuner Sansui TU-517 intégré Audiomat Arpège enceintes 3A Grand Veena câbles Imago tourlou


#40 papitwinki

papitwinki

    Membre actif

  • Collaborateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 3192 Messages :
  • Gender:Male

Posté 10 March 2008 à 09:30

Bon post Maverick.

Dans la mesure où il est impossible de reproduire exactement la performance originale des musiciens, que celle-ci se passe uniquement et entièrement dans le ici et maintenant au moment même où le morceau à reproduire est joué; à partir du moment où un ou des micros (un des tout premiers choix allant affecter le résultat final de la reproduction) sont installés, à certains endroits plutôt qu'à certains autres; puis que l'ingénieur de son fait son mixage, influencé et motivé largement par des préférences personnelles et certains choix esthétiques; je crois qu'en définitive le choix de l'audiophile consiste principalement à choisir le type de coloration qu'il préfère. Certains aiment çà plus sucré, d'autres plus "pur".

Ce message a été modifié par papitwinki - 10 March 2008 à 09:31 .


#41 Maverik

Maverik

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1863 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Lorraine

Posté 10 March 2008 à 09:34

je crois qu'en définitive le choix de l'audiophile consiste principalement à choisir le type de coloration qu'il préfère. Certains aiment çà plus sucré, d'autres plus "pur".

et ceux qui aiment plus sucré sont les audiophiles et plus pur sont les hifistes :P

lecteur Rega Apollo tuner Sansui TU-517 intégré Audiomat Arpège enceintes 3A Grand Veena câbles Imago tourlou


#42 Anglofun

Anglofun

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 6438 Messages :
  • Location:Terrebonne, Qc
  • Interests:Too many to list!<br />

Posté 10 March 2008 à 09:59

Richard

Je comprend tres bien ton questionnement, du moins j'espere.

L'audiophile fait partie d'une religion. La question qu'il faut se poser est quel religion croyez-vous? La reproduction sonore que nous ecoutons peut etre fait par plusieurs facons.

1-) Boom box, ipod, HTiB, radio d'auto, bref n'importe quoi.

2-)La facon des pros. Les specs, le muscle et des hps digne de precision.

3-)La facon de l'audiophile. Des appareils qu'il faut donc choisir celle-lui qui va te faire tapper du pieds. Le seul hic est que l<audiophile evolue. Il evolue a chaque fois que son <<exposure>> est remis en question(i.e dynamique/resolution/poids etc etc) Ensuite on sait tres bien qu'il y'a plusieurs approche a la haute fidelite, genre:

1-) Basse effcicacite avec des amplis muscle

2-) La haute effcicacite avec tres peu de wattage

3-) Les pavillions, les boites Bass reflex, baffle plan, des panneaux, Fullrange, multi voies etc etc.

4-) Le multi canaux, voir ici Cinema maison.

L'audiophile a rarement une education de timbres d'instrument. J'en connais, oui, mais ce n'est pas la norme. Tout les systemes colore le son de facon que l'audiophile aime ou aime pas.

Leducation d'un audiophile ce fait par l'exposure des aspects sonore.

L'education des musicien ce fait par le son des timbres d'instruments et leurs performance.

Ce message a été modifié par Anglofun - 10 March 2008 à 10:14 .


#43 Dickduff

Dickduff

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 963 Messages :
  • Gender:Male

Posté 10 March 2008 à 11:10

Wahou un autre beau débat Dickduff. On devrait créer une nouvelle discipline: la philosophie de l'audio, je m'inscrirai tout de suite! Je pense quand même que l'Audio avec un grand "A" reste une 'science' subjective dans l'appréciation du produit final. Ça fait appel à un des 5 sens donc à une appréciation personnelle qui varie d'un individu à l'autre. On utilise notre ouï nous les audiophiles/mélomanes/hifiste en tant que dilettante et appréciateur, donc nous faisons appel dans ce cas-là à une région du cerveau qui gère le plaisir. C'est là que la subjectivité embarque. Alors qu'on soit Hi-Fi ou audiophile ça revient au même soit la quête d'un plaisir qui est je pense personnel. Pensez à votre entourage et je suis sûr que vous allez trouver un paquet de monde qui ne comprenne rien à notre passion, pourtant ils écoutent le même son que nous mais leur décodage est probablement très différent du nôtre. Nous sommes fait pour éprouver un réel plaisir dans l'écoute d'un bon son, peut-être que notre zone de plaisir auditive est plus développé, peut-être que nous avons une meilleur sensibilité pour décoder l'émotion de la musique mais ça revient quand même à des perceptions comme ceux qui préfèrent la couleur indigo au fushia.


En effet une bonne réponse Maverick.

Avoir une visée haute fidélité n'entache en rien au plaisir d'être audiophile. Un audiophile est très attiré par les sons, les aspects sonores que peut donner les appareils. Le soundstage, la stéréophonie, les effets studios, la cohérence, la dynamique etc. ce sont des aspects audiophiles et la haute fidélité c'est l'étape suivante qui permet de réunir tous ces aspects pour écouter de la musique avec un grand M.

Dans mon esprit c'est clair qu'il y a une distinction entre l'audiophile et la haute fidélité. Là je vais m'avancer mais je suis convaincu qu'il n'est pas possible d'avoir des vues haute fidélité si tu ne connais pas le son réel des instruments. Il faut impérativement connaitre cette réalité pour pouvoir comparer ce que l'on entend chez soi et de déterminer à quoi cela correspond. En fait quelqu'un peut écouter une chaine qui sonne très bien mais la harpe à un goût de guitare, cette situation n'arriverait pas si tu connaissais les deux instruments. Je serai à la limite de l'étonnement si on me dit le contraire.

Avoir une visée audiophile est tout aussi valable que haute fidélité, comme le dis si bien Papitwinki, il n'y a pas de mal à choisir une coloration mais là on ne peut prétendre à une démarche haute fidélité. D'un autre coté tous les appareils sont colorés me direz-vous, c'est à ce moment que prend toute l'importance d'avoir une démarche haute fidélité, qu'en pensez-vous?

Amicalement

Richard

#44 Dickduff

Dickduff

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 963 Messages :
  • Gender:Male

Posté 10 March 2008 à 11:19

Richard

Je comprend tres bien ton questionnement, du moins j'espere.

L'audiophile fait partie d'une religion. La question qu'il faut se poser est quel religion croyez-vous? La reproduction sonore que nous ecoutons peut etre fait par plusieurs facons.

1-) Boom box, ipod, HTiB, radio d'auto, bref n'importe quoi.

2-)La facon des pros. Les specs, le muscle et des hps digne de precision.

3-)La facon de l'audiophile. Des appareils qu'il faut donc choisir celle-lui qui va te faire tapper du pieds. Le seul hic est que l<audiophile evolue. Il evolue a chaque fois que son <<exposure>> est remis en question(i.e dynamique/resolution/poids etc etc) Ensuite on sait tres bien qu'il y'a plusieurs approche a la haute fidelite, genre:

1-) Basse effcicacite avec des amplis muscle

2-) La haute effcicacite avec tres peu de wattage

3-) Les pavillions, les boites Bass reflex, baffle plan, des panneaux, Fullrange, multi voies etc etc.

4-) Le multi canaux, voir ici Cinema maison.

L'audiophile a rarement une education de timbres d'instrument. J'en connais, oui, mais ce n'est pas la norme. Tout les systemes colore le son de facon que l'audiophile aime ou aime pas.

Leducation d'un audiophile ce fait par l'exposure des aspects sonore.

L'education des musicien ce fait par le son des timbres d'instruments et leurs performance.


Steve,

Je veux comprendre le sens que tu donnes à tes deux dernières phrases et j'ai peur là.

Nous avons une passion qui n'est pas simple, il y a beaucoup de paramètres à maîtriser c'est certain mais il ne faut pas perdre de vue que cette passion c'est la reproduction de la musique. La musique se fait grâce à des instruments de musique, il m'apparait clairement que la connaissance de ces sons est un avantage pour évoluer/avancer en audiophilie. Mais comme le soundstage, tu peux très bien vivre sans, je t'accorde ça.

Amicalement

Richard

#45 Ymd

Ymd

    MODÉRATEUR

  • Modérateur
  • 9909 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Montréal
  • Interests:Le design industriel, la hi fi, la musique et la photographie.

Posté 10 March 2008 à 11:55

Personnellement j'éprouve de la difficulté à séparer en deux clans, l'approche audiophile et l'approche haute fidélité car pour moi, les deux sont intimement liées. Par contre je perçoie très bien une différence entre une approche mélomane et une audiophile. J'ai souvent pris plaisir à caricaturiser ces deux approches en leur donnant la définition suivante:

Le mélomane c'est celui qui possède 1000 CD et une chaîne hi fi médiocre.

L'audiophile c'est celui qui possède 10 CD une chaîne hi fi superbe.

J'avoue que l'image est un peu forcée mais elle dit bien ce qu'elle a à dire. Mais comme le monde n'est pas fait selon la conception manichéenne du bien et du mal, du blanc et du noir, il existe des zones grises où l'on peut retrouver un mélange intéressant des différentes passions qui nous habitent. De la même façon on peut découvrir en un seul individu une passion métissée entre l'audiophile, le mélomane et l'amateur de haute fidélité.

Je peux vous affirmer que dans mon cas, plus je m'implique du côté technique (audiophile/ hi fi) de la reproduction musicale, plus j'écoute des sons et moins j'écoute de la musique. Il y a plusieurs années, à mes tout débuts en haute fidélité, j'avais une chaîne hi fi très ordinaire voire bonne sans plus. Cette époque a été pour moi la période la plus intense en terme de découverte et d'écoute musicale. Depuis que j'ai un peu plus les moyens de me rapprocher de la "très haute fidélité", mon "exposure" à la quincaillerie audiophile c'est élargie mais il me semble que j'écoute moins de musique, ou du moins j'ai plus de difficulté à me laisser emporter pas la musique.

Il peut y avoir plusieurs raisons économico-sociales pour expliquer ce phénomène mais c'est un constat qui me trouble?

Ce message a été modifié par Ymd - 10 March 2008 à 12:04 .

En photographie il n'y a pas de mauvais sujets, il n'y a que des mauvais photographes.

 


#46 Anglofun

Anglofun

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 6438 Messages :
  • Location:Terrebonne, Qc
  • Interests:Too many to list!<br />

Posté 10 March 2008 à 11:57

Richard

Il faut que te contre une petite histoire.

J'ai, avec un autre mebre du forum, monté une salle en multi canaux SACD ATMA pour des artistes qui ont afit un album.

je trouvais le manque de resolution pitoyable, la dynamique horrible et tres uninvloving. Dàilleurs le soundstage etait aussi pas mal terrible. L'équilibre tonale etait axé sur le haut mid. La reponse en frequence était, a la position d'écoute....80hz a 10Khz max.

Le preamp passif etait du pro. Selon eux, ce modele en plus etait le top pour les "features" qu`il avait. (j'ai cherch longtemps ces features sans les retrouver!)

Anyways..... 1 heure après:


Les artistes entre.


They sit.


La musique commence.


Ils s'ecrasent dans leurs chaisent. Ils tournent leurs tête et ils ecoutent. Hey, la tête tournée Tarzan...no staging WTF????? :sorcerer:

Ils sont remarqué des belles passages et des erreurs que l'ingenieur de son aurait dû "corrigé" le sal !!!!!

Ils ont remarqué des erreurs de temps, de fausse notes, le manque de syncronisme.

Moi, je ne comprenais rien. Moi je me disait, my god on entend rien ici.



Deux monde mon ami, deux monde!

#47 Anglofun

Anglofun

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 6438 Messages :
  • Location:Terrebonne, Qc
  • Interests:Too many to list!<br />

Posté 10 March 2008 à 12:10

YMD

Une question.

Ou as-tu appris le "son" qu'on appelle audiophile, tel que le soundstage etc. Est ce fait par l'industrie, genre boutique, FSI ou est ce fait par d'autre entremise?

Le melomane entend rien des aspects que nous parlons. Il écoute que le musique et non les aspects sonore que nous appelons le rendu musicale. Pour lui, son Getto Blaster reproduit la musique et puis Madonna est incroyable.....

#48 Martin

Martin

    Membre non actif

  • non actif
  • PipPipPipPipPip
  • 5743 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Rive Sud de Montreal

Posté 10 March 2008 à 12:32

... Le mélomane c'est celui qui possède 1000 CD et une chaîne hi fi médiocre.
L'audiophile c'est celui qui possède 10 CD une chaîne hi fi superbe.


Le melomane entend rien des aspects que nous parlons. Il écoute que le musique et non les aspects sonore que nous appelons le rendu musicale. Pour lui, son Getto Blaster reproduit la musique et puis Madonna est incroyable.....


Il faut que j'apporte un méchant bémol à vos commentaires. À vous lire, un mélomane aime la musique peu importe comment elle est restituée. Je comprends Ymd que c'est un exemple des extrêmes que tu as donné mais après le commentaire d'Anglofun j'aimerais mettre mon grain de sel puiqu'il va dans le même sens que toi mais semble généraliser un peu plus!

Je suis d'accord avec votre prémisse de base sur la différence entre les deux (mélomane vs audiophile). Par contre mon opinion c'est qu'un vrai mélomane ne pourra pas supporter écouter sa musique longtemps sur un système inadéquat. Puisqu'il aime la musique et recherche les émotions il faut quand même un minimum de qualité de restitution sonore. J'ajouterai aussi qu'avec le temps il y a de bonnes chances pour qu'un mélomane découvre suffisamment de choix d'appareils ou comme dirait Anglofun soit exposé à des appareils HiFi et qu'il puisse devenir ou du moins comprendre l'audiophile.

Le contraire cependant est moins évident. C'est-à-dire qu'il est plus difficile pour un vrai audiophile de devenir mélomane. Autrement dit ce que je veut dire c'est que pour être mélomane au départ il faut aimer la musique, c'est dans les trippes. Ça s'apprend mais tout ne s'apprend pas comme la technologie audiophile s'apprend.

... Sais pas si je suis clair dans mes propos! Je sent que je vais me faire blaster! :lol:
Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité! (Einstein)

Vivre sans musique c'est vivre sans air! (euh... celle-là est de moi!) ***************************************************************************************************************************************************************************
Système Hi-Fi: Naim SuperNait, Lecteur CD Naim CD5x, Flatcap2x, HP Spendor S8e rosenut, Cables NACA5, Interconnect Naim Hi-Line.

#49 matamor

matamor

    Membre non actif

  • non actif
  • PipPipPipPipPip
  • 3048 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Quelquepart

Posté 10 March 2008 à 12:35

YMD

Une question.

Ou as-tu appris le "son" qu'on appelle audiophile, tel que le soundstage etc. Est ce fait par l'industrie, genre boutique, FSI ou est ce fait par d'autre entremise?

Le melomane entend rien des aspects que nous parlons. Il écoute que le musique et non les aspects sonore que nous appelons le rendu musicale. Pour lui, son Getto Blaster reproduit la musique et puis Madonna est incroyable.....


Madonna est incroyable!

Ceci dit j'étais exactement le mélomane décrit par ymd. 1000 CD, pas d'ampli digne de ce nom.
Un jour, le plaisir d'écouter de la musique est disparu. Je toughais 20 minutes au max, en mode assis et attentif. Sinon, c'était dans l'auto, sur l'ordi, whatever... je n'écoutais pas, j'entendais. Plus ou moins.

J'ai acheté un Micromega quand mon Denon a lâché. OK ça a aidé.
J'ai reçu un Cambridge pour mon anniversaire. (là ça commençait un peu mieux)
J'ai fait réparer mes Rogers, j'ai emprunté un Quad. Outch.
Je venais de mettre le bras dans le tordeur.

J'ai été au FSI. J'ai entendu des amplis à lampe. Là j'étais fait.
Parce que je venais de retrouver le plaisir de la musique.
J'avais 1000 CD qui n'attendaient qu'une écoute.
J'ai acheté un ampli à lampes, un passif, des enceintes haute efficacité.

Suis-je un hi-fi ou un audiophile?
J'ai lu le thread et je dois avouer que je ne saisis pas vraiment la différence.
Le hi-fi, c'est celui qui a atteint le nirvana, la transparence totale? Tous les autres sont des audiophiles?
OK alors je suis un audiophile (je n'ai pas le moyen du nirvana) et surtout un mélomane.
Ce qui définit mon niveau d'upgradite est mon plaisir.
En ce moment, je trouve mon kit super. Quand j'entends un disque "live" bien enregistré, ça ressemble beaucoup à ce que j'entendais au festival de jazz cet été.
Mais un jour, sûrement, j'en voudrai plus. Je voudrai une meilleure pièce, des basses plus creuses et surtout une meilleure résolution quand j'écoute de larges ensembles.

#50 matamor

matamor

    Membre non actif

  • non actif
  • PipPipPipPipPip
  • 3048 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Quelquepart

Posté 10 March 2008 à 12:36

On dirait, Martin, que nos pensées sont comme deux rails parallèles! (y)




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)