Aller au contenu


Photo

Découvertes prog 2006


No replies to this topic

#1 auca

auca

    MODÉRATEUR

  • Modérateur
  • 4199 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Sillery

Posté 19 September 2006 à 19:39

SELON MOI, VOICI LES 10 ALBUMS DE ROCK PROGRESSIF LES PLUS INTÉRESSANTS DONT ON A PARLÉ EN 2006, PAR ORDRE DE PRIORITÉ:

1. Sensitive to Light "Almost Human"
2. Project Creation "Floating World"
3. Strangefish "Fortune Telling"
4. Beardfish: "The Sane Day"
5. Sonus Umbra "Digging for Zeros"
6. Steve Hackett "Wild Orchids"
7. Ex-Vagus "Âmes vagabondes"
8. Liquid Scarlet II
9. The Tangent "A Place in the Queue"
10. Sylvan: "Posthemus Silence"



1. Steve Hackett "Wild Orchids": Aussi fascinant que les autres, l'homme ne vieillit pas et son style est toujours aussi actuel et innovateur. Amalgame de genres, il touche vraiment à tout et de façon magistrale. Les moments forts: Waters of the wild avec ses accents orientaux, Ego and Id, la traditionnelle rock, Howl, la traditionnelle "planante atmosphérique" et To a close, la tradfitionnelle romantique, aussi en version symphonique (She moves in memories). Deux groupes se bousculent sur la scène, son band rock régulier avec Nick Magnus et son "Underworld Orchestra" composé d'un quatuor à cordes et d'un trompétiste. Divertissant et surprenant d'un bout à l'autre, un autre grand disque de prog, comme d'habitude! Notons que si vous utilisez votre ordi pour faire jouer le CD, vous devrez probablement (en tout cas sur la version régulière d'Inside Out) réécrire la lliste des titres des chansons en l'inversant car sur la pochette elle est inscrtite de la pièce 13 à 1, ce qui a mêlé la maison de disques!!! Ainsi, la première pièce est A DArk Night in Town et non Howl qui est la dernière et ainsi de suite...
Appréciation: 10/10 (album parfait). http://www.stevehackett.com
http://www.camino.co.uk

2. Strangefish "Fortune Telling": Le prog british réinventé. Du Marillion-Fish moderne et évolué. Très fouillé, audacieux et aventureux. Style éprouvé. Aucun risque; si vous n'aimez pas, c'est parce que vous n'aimez pas le prog. Album idéal pour ceux qui ont décroché à la fin des années 1970 et qui veulent réembarquer. Les sceptiques qui ne croient plus au prog britannique risquent d'être confondus!
Appréciation: 9/10 http://www.strangefish.co.uk/shop.html

3. Trespass "Morning Lights": Quatre ans après "Haze of time" que j'avais énormément apprécié, voici de retour ce formidable groupe israélien avec son style épuré très rapide, fortement accentué par les claviers, sa structure inspirée de la musique classique romantique, sa voix haute et précise et ses harmonies complexes. Musique très sérieuse et très enveloppante. Presque du Queen progressif! La pièce-titre dure 22 minutes et vaut à elle seule l'achat du CD. Extraordinaire découverte! Appréciation: 9/10 http://www.trespassband.net

4. Forgotten Suns "Snooze": En 2000, j'avais été charmé par le premier opus (Fiction Edge) de cette formation portugaise qui propose un prog assez hard, parfois un peu space, mais très ludique et surtout, d'un esthétisme irréprochable. Snooze, paru il y a deux ans et qui m'est passé sous le nez (que j'ai pourtant fin) poursuit dans la même lancée. La voix de Linx est toujours aussi déconcertante et la musique, toujours insolente, éclatée et un brin inaccessible. Cet album double, bien qu'excellent, ne s'adresse pas à tout le monde et il vaut mieux être un habitué du neo-prog pour l'apprécier à sa juste valeur. Il faut aussi accepter de se remettre en question, vos convictions peuvent en prendre pour leur rhume! Appréciation: 8,5/10 (avec un avertissement qu'il ne s'adresse pas à tous). http://www.forgotten-suns.com

5. White Willow "Signal to Noise": Erreur impardonnable, j'avais oublié White Willow dans cette liste... Le nouveau est un peu différent du précédent, "Storm Season", un peu plus accessible, mais un peu moins classique, la venue d'une nouvelle chanteuse change un peu la dynamique. Très divertissant, plus éclaté et parfaitement ficelé. Appréciation: 8/10
http://www.whitewillow.net

6. Cycles "Ghost Circus": Duo américain qui suggère un prog traditionnel, assez hard, accessible mais entraînant et très divertissant. Les guitares sont enveloppantes et très accrocheuses. L'ensemble ne nous laisse que peu de répit. Musique franche, très bien construite et sans entourloupette. Les amateurs des groupes américains hard- prog comme Spock's Beard devraient y trouver leur compte. Appréciation: 7,5/10 http://www.ghostcircus.com/

7. Beardfish: "The Sane Day": Les groupes suédois sont carrément en train de réinventer le prog et produisent une musique qui n'a plus rien de commun avec tout ce qui a été fait jusqu'à maintenant. Beardfish est une autre révélation en ce sens: musique audacieuse, entraînante, troublée, insolente et fouineuse. De nombreux accords qui dérangent, des voix typées, des influences aux origines incertaines. L'ensemble s'avère, après avoir été apprivoisé, d'un étonnant équilibre. Exactement dans la lignée de Liquid Scarlet, Violent Silence, Grand Stand, Moonsafari, FK (Paradox Hotel), etc. Décidément, les groupes suédois de néo-prog forment de plus en plus une classe à part! http://www.beardfish.argh.se
Note d'appréciation: 10/10

8. Ex-Vagus "Âmes vagabondes": Ex-Vagus est un nouveau groupe français et... francophone! Le prog français est, à l'instar du suédois, en train de s'éloigner des structures traditionnelles et propose son lot de surprises "du terroir", des mélodies enveloppantes et des harmonies recherchées. Ex-Vagus est en plein dans cette lignée à laquelle appartient des compatriotes comme Nil ou Raison de Plus. Un peu moins poussé musicalement que Saens mais peut-être plus typique avec son lyrisme théâtral, ses textes francophones accrocheurs et la dynamique qui accompagne le tout. À remarquer; la participation de Christian Descamps (leader de Ange) à l'écriture. À découvrir! Note d'appréciation: 9/10 http://ex-vagus.com


9. Khatsaturjan: "Aramed Forces of Simantipak": Cette fois, c'est de la Finlande que nous provient notre deuxième trouvaille. Composé de quatre musiciens qui se partagent aussi les voix, cette musique aux multiples influences est pimentée d'harmonies vocales et parfois complexes. Le style est souvent baroque et parfois Zappaien. Très réjouissante, parfois influencée par la musique classique, la musique de Khatsaturjan touche à de multiple tempos et est truffée de surprises. http//: http://www.khatsaturjan.net
Note d'appréciation: 9/10


10. Nil: "Quarante jours sur le Sinaï": Tout le monde connaît tout le bien que je pense de cette formation française et l'accueil que j'ai réservé à "Nil novo sub sole" à sa sortie l'an dernier. "Quarante jours sur le Sinaï" est en fait le premier essai de Nil et est paru il y a 3 ans, en 2003 pour être plus précis. Il a alors été distribué par le groupe et sa disponibilité semblait laisser à désirer. Heureusement, Unicorn, cie de disques québécoise et visionnaire, n'a pas laissé ce bijou plus longtemps sans accompagnement et décida de le commercialiser. Voilà une heureuse initiative pour tout mélomane! On est plongé dans toutes les bases musicales de cette formation française et...francophone. Des mélodies craquantes, étirées, une voix féminine charmante, des atmosphères méditatives, lévitatrices et libératrices. Un peu moins accessible que Nil novo sub sole", "Quarante jours.." , que j'avais très hâte d'écouter, est un pur ravissement. Il était temps de remttre ce trésor en circulation! http://nilweb.free.fr/Nil.html Note d'appréciation: 9/10


11. Sylvan: "Sylvan's Posthemus Silence": Le 5e album de cette formation germanique très active et qui commença ses opérations en 1999. Pour ma part, je possédais le 2e, "Encounters" que j'avais modérément apprécié. Bien que je ne connaisse pas les autres, la critique internationale considère ce p'tit dernier comme leur meilleur et il se pourrait bien que ce soit le cas. Sylvan's Posthemus Silence est un album concept extrêmement bien construit, assez accessible et qui repose sur des bases inébranlables. Parfois assez hard mais aussi très atmosphérique, l'ensemble reste solidement ficelé autour du concept par les claviers omniprésents. Par moments, on se commémorerait un des excellents Marillion-période Rothery comme "Brave" ou "Afraid of Sunlight". À cet effet, il est pratiquement impossible qu'un inconditionnel de Marillion ne craque pas pour Sylvan! Note d'appréciation: 8,5/10 http://www.sylvan.de/


12. Advent: "Cantus Firmus": Advent est un groupe américain extrêmement inspiré par Gentle Giant. Ceux qui désirent un groupe qui n'a pas de liens avec le passé et avec Gentle en particulier sont mieux d'éviter celui-ci! D'ailleurs, ils ont commencé leur carrière en tant que groupe hommage au célèbre groupe-culte britannique. Par contre, il s'agit plutôt de Gentle évolué. Ce fameux style de claviers rapides et de partitions vocales est poussé à son paroxysme et le tout est délicieusement sympa! Note d'appréciation: 8/10
http://www.adventmusic.net

13. Retroheads "Introspective": Je vous avais parlé de ce groupe norvégien dans QAV l'an dernier lors de la parution de "Retrospective" pour lequel j'avais été assez élogieux. "Introspective" le nouvel essai, s'éloigne un peu du style classique (mais pas trop!) du premier et propose un prog plus accessible, plus divertissant, moins sombre. Par contre, on reste en terrain de connaissance et l'héritage du prog britannique reste bien palpable. L'ajout de deux nouveau musiciens tend à élargir un peu la dynamique musicale. J'avais évidemment très hâte d'entendre "Introspective" et je suis loin d'être déçu bien que "Retrospective" me semble un peu plus accompli. Note d'appréciation: 8/10 http://retroheads.com

14. Cryptic Vision: In a world": Cryptic Vision est un groupe floridien qui propose un prog plutôt hard et assez accessible mais très divertissant. Il s'agit d'une musique conventionnelle mais qui respecte les règles de la bienséance et qui nous donne beaucoup de plaisir! Les pièces sont longues et structurées. Il s'agit de leur 2e disque. Note: 7,5/10 http://www.crypticvision.net/

15. Xinema "Basic Communication": Xinema est un groupe suédois qui propose un prog plutôt de style "rock mélodique" un peu comme le fait Styx, Rush ou Asia. Le nouvel essai, "Basic Communication" est très divertissant et se digère bien. Il est à mon avis plus inspirant et moins laborieux que le premier opus, "Different ways". Les mélodies sont accrocheuses et accessibles. Note: 7,5/10
http://www.xinemaworld.com/


16. Thessera: "Fooled Eyes": Thessera est un groupe brésilien qui propose un prog heavy, souvent metal, mais bien fait. Les groupes latinos (brésilien, portugais, latinos-américains, etc.) savent concilier leur origines musicales aux arrangements modernes du néo-prog, ce qui les rend si intéressants. Nul besoin de revenir sur les cas de Sonus Umbra et de Project Creation pour appuyer mes dires. Dans le cas de Thessera, on obtient une musique assez variée, construite sur une base très musclée mais parsemée de nombreux passages lents et atmosphériques. Les amateurs de "sensations fortes raffinées" devraient y trouver leur compte. Par contre, même s'il s'agit d'un style apparenté à Project Creation, il manque encore un peu de pratique pour arriver à un tel niveau d'accomplissement mais c'est sur la bonne voie! Note d'appréciation: 7,5/10 http://www.thessera.com


17. Wastefall: "Self Exile": Wastefall est un groupe grec qui n'a aucun lien de commun avec son compatriote de La Tulipe Noire. "Self Exile" s'inscrit dans la lignée des précédents, soit la production d'une musique metal mélodique, hyper rapide et très divertissante. Les musiciens sont très habiles et créatifs et l'on n'hésite pas à sortir des sentiers battus. Parfois, une voix féminine nous apporte un peu d'oxygène aux moments opportuns. Évidemment, il faut aimer les sensations fortes mais une fois cette condition remplie, on pourra découvrir un ensemble bien construit et assez complexe. À éviter lors de soupers romantiques à la chandelle!!! Même s'il ne s'agit pas du genre de musique de mes meilleurs jours, cet album est suffisamment intéressant pour le faire découvrir à ceux qui sauront l'apprécier! Note d'appréciation: 7,5/10 (en toute subjectivité!) http://www.wastefall.com/


18. Kopecky: "Blood": Kopecky est un groupe américain instrumental qui propose un prog lourd, un peu du même genre de celui des premiers albums de King Crimson (Red, Starless and bible black). "Blood" est donc le 4e album des frères Kopecky (Joe, William, Paul). Il s'agit d'une musique solidement ficelée et très conséquente. Ici, oubliez les surprises et les figures de style et concentrons-nous sur un ensemble relativement heavy mais truffée d'harmonies et d'accords recherchés. Les musiciens devraient apprécier cet album car il s'agit d'une belle démonstration de virtuoses hors du commun. Note d'appréciation: 7,5/10
http://kopecky.8m.com/


19. Frost: "Milliontown": Ceux qui s'ennuient des nouveautés de prog britannique devraient trouver ici de quoi se distraire. Frost est une formation réunion dans laquelle on retrouve des membres de IQ (Jowitt, Edwards) et d'Arena (Mitchell). Avec un tel alignement, on n'est pas surpris du résultat; un prog assez hard, parfois heavy, efficace et divertissant, exactement dans la lignée des deux célèbres groupes britanniques mais sans en atteindre encore le niveau de qualité. Bien que ce premier disque manque un peu de finesse et d'originalité, on évolue ici en terrain connu et le résultat est très satisfaisant et nous permet d'espérer un deuxième album plus mature et personnel. Note d'appréciation: 7/10 http://www.frost-music.com

21. Project Creation "Floating World": Il s'agit du nouveau groupe d'Hugo Flores de la formation Sonic Pulsar. Floating World est un album tout à fait déconcertant. Extrêmement musical, parfois assez hard, ce dernier nous met à l'épreuve et s'amuse à nous débusquer dans nos derniers retranchements de conformisme. La recherche de sons nouveaux, de variations et d'harmonies inédites est constante. Ça pétarade, explose, jaillit de partout et toujours au moment où on s'y attend le moins. On y retrouve une panoplie d'instruments et de voix qui interviennent dans un tourbillon de folie. Gageons que cette formation portugaise n'a pas fini de faire parler d'elle. À découvrir absolument pour ceux qui veulent avancer dans le prog et spécialement ceux qui apprécient Sonus Umbra (nombreux points communs). Ceux qui croient qu'il n'y a plus rien aprés Pink Floyd, s'abstenir, votre coeur ne supportera pas! Cote d'appréciation personnelle: 10/10.
http://www.sonicpulsar.com
http://www.progrockrecords.com


22. Sensitive to Light "Almost Human": Il y a déjà un mois que je vous ai parlé de cet album solo de Vynce Leff, le leader du groupe français Saens. Après un mois d'écoute assidue, et bien...c'est toujours aussi sublime! Dans ma "top list" et pour longtemps! Un peu plus accessible que Saens, ça reste néanmoins dans la stratosphère de la haute voltige. La voix féminine et les choeurs sont dignes de mention. Cote d'appréciation personnelle: 9,5/10.
http://www.sensitivetolight.net

23. La Maschera di Cera "Luxade" : Le groupe italien classique par excellence. Après deux albums splendides dont Il Grande Labirinto que j'avais encensé il y a deux ans, voici enfin le troisième essai, Luxade. Fidèle à elle-même, la formation n'offre que peu de surprises dans cet opus si ce n'est que du prog italien extrêmement classique aux harmonies recherchées et des intonations italophones très typiques. Ici encore, l'esthétisme et le style sont au rendez-vous. Ressemble davantage au premier essai. La pièce de 24 minutes (Encidica) est digne de mention. Incontournable pour les amateurs de groupes italiens, surtout ceux qui sont fatigués par PFM et cie et qui veulent retrouver l'authenticité. Cote d'appréciation: 9/10.
http://www.mascheradicera.com/

24. Moonsafari "A Doorway to Summer": J'avais commencé à vous parler de ce groupe suédois qui propose un néo-prog extrêmement original, très rythmique, enjoué, plus acoustique qu'électrique et aux multiples influences. Bien que j'en avais apprécié les premiers contacts, je trouvais que les émotions au début passaient plus ou moins bien. J'ai tout de même senti qu'il y avait quelque chose et la persévérance m'a récompensé. En effet, cet album ne livre ses subtilités qu'après plusieurs écoutes assidues et sérieuses. Il se doit d'être découvert lentement. Oeuvre raffinée et réjouissante!!! Cote d'appréciation personnelle:9/10.
http://www.moonsafari.se

25. Pictorial Wand "A Sleeper's Awakening": Autre disque que j'ai eu le temps d'approfondir depuis que je vous en ai parlé. En fait, Pictorial Wand est un projet du multi-instrumentiste norvégien Mattis Sörum et propose un mélange de rock symphonique et de prog. Il s'agit d'une histoire qui ressemble à celle d'Ayreon qui est un projet solo de Arjen Lucassen. "A Sleeper's Awakening" est un album double qui doit être apprivoisé mais qui, en fin de compte, s'écoute d'un bout à l'autre avec énormément de plaisir, surtout en ce qui concerne le deuxième opus. Nombreux passages hard mais ensemble plutôt méditatif. Un album concept comme il ne s'en fait que très rarement. La structure du disque avec narrateur et variations épiques fait souvent penser à Ayreon. Contrairement aux albums double qui sont souvent interminables et qui se consomment par morceaux (comme ceux des Flower Kings), les deux CD de celui-ci passent dans le temps de le dire! Un pur délice!!! http://www.pictorialwand.com (aller à l'onglet "listening chamber" pour des échantillons audio d'une rare qualité!) Appréciation personnelle: 8,5/10

26. T "Voices": "T" (ou Thomas Thielen, si vous préférez) est un jeune musicien allemand, anciennement du groupe Scythe. Son premier essai, "Naive" date de trois ans et j'en avais fait l'éloge à l'époque. Son style est plutôt atmosphérique et méditatif. De facture très personnelle, la musique de T se veut introspective et fait penser par moments à celle de Like Wendy. Claviers, atmosphères feutrées et variations stylisées sont au rendez-vous. Par contre, certains chapitres plus hard et même jazzés sont à signaler. Plusieurs passages sont apparentés aux parties planantes de Marillion "Afraid of Sunlight", Cote d'appréciation: 8/10
http://www.galileo-records.com

27. King Eider "Somateria Spectabilis": Commençons par une leçon de biologie: King Eider est le nom...d'un oiseau, l'Eider à tête grise!!! Plus précisément un canard artique, et "Somateria Spectabilis" (titre de l'album) en est son nom scientifique. Ceci dit, le disque est un peu un hymne écolo sur fond de prog scandinave (je crois que c'est danois). De facture conventionnelle, on flirte avec les meilleurs moments du prog british des trente dernières années. Cela n'empêche pas de nous offrir un album concept solide et très intéressant dans lequel, faute d'apprendre de nouvelles choses, on s'amusera et passera un très bon moment. Cote d'appréciation: 7,5/10
http://musearecords.com

28. Saga "Trust": Et oui, notre infatigable groupe prog canadien nous offre un n ième album, mais qui, cette fois, devrait ramener plusieurs déserteurs au bercail. Pas besoin de décrire le style "Saga", il est exactement le même, au moindre détail près, depuis trente ans. Et ma foi, c'est tant mieux car il s'agit toujours d'une musique entraînante et réjouissante "qui fait du bien par où ça passe". Trust, sans être aussi intéressant que Generation 13 (le seul Saga vraiment progressif), nous ramène aux premiers bons disques comme Head or Tales et tente de nous faire oublier les nombreux albums ennuyeux des dernières années, dont Pleasure and Pain qui à classer au musée des horreurs. Comme le titre de cet opus l'indique, on peut finalement avoir encore confiance en la troupe de Monsieur Sadler! Cote d'appréciation personnelle (7,5/10) mais je suis conscient que les fans de Saga mettraient davantage!
http://www.saga-world.com

29. Liquid Scarlet II: MA révélation de ce début d'année. Il s'agit du deuxième opus (comme son titre l'indique assez clairement) de cette jeune formation suédoise proche de King Crimson (période Lizard, Island) mais surtout de ses compatriotes Anekdoten. Style éclaté, un peu alternatif, voire "rock par opposition", multi-directionnel, parfois délicieusement insolent. Album exceptionnel, avis aux amateurs d'Anekdoten, de Porcupine Tree et de RPWL!!! Cote: 10/10. www.liquidscarlet.com

30. Sonus Umbra "Digging for Zeros": Le tout nouvel opus de ce groupe américain qui m'a donné de fortes sensations l'an dernier avec "Spiritual Vertigo" (une pure merveille) et que plusieurs parmi vous connaissent et apprécient. À l'instar des deux premiers, ce disque est tout à fait charmant. Plus rock et plus psychédélique que Spiritual Vertigo mais aussi moins latin, il démontre le savoir-faire exceptionnel de Monsieur Nasser et cie. Une oeuvre de haute voltige! Cote: 10/10 www.sonusumbra.com

31. Proto-Kaw "The Wait of Glory": Encore meilleur que le précédent, plus raffiné, plus complexe mais avec toujours ce bon vieux rythme amérindien en arrière-plan à la "Kansas" et qui vous pogne aux trippes. Monsieur Livgren a fait un foutu de bon travail. En prime, un DVD de trois
prestations en spectacle; des vieux routiers encore solides comme le roc! Cote: 9/10. www.protokaw.com

32. Violent Silence "Kinetic": Autre groupe suédois (décidément!) qui propose son deuxième album. Proche de Liquid Scarlet, facture purement scandinave avec influences anekdoteniennes, Style dégagé, audacieux et enjoué. Album très divertissant et adorable! Cote: 9/10. www.violentsilence.net


33. The Tangent "A Place in the Queue": Incontournable, très différent des deux premiers, beaucoup plus "british" et classique, moins néo-prog, l'abscence de Stolt est peut-être un mal
pour un bien. Tillison et Manning s'en donnent à coeur joie et prennent toute la place. Très harmonieux avec de longues pièces (une de 20 minutes, l'autre de 25!), moins rock mais plus jazzé que les autres, références nombreuses à Van der Graaf, les deux longues pièces sont époustouflantes, surtout la pièce titre à la fin. Cote: 9/10. www.thetangent.org



34. Flamborough Head "Tales of Imperfection": Excellente formation hollandaise qui en est à son quatrième album. Facture plutôt britannique-classique, développements complexes et structure musicale et narrative impeccable. Voix féminine angélique. Cote: 8,5/10. www.flamboroughhead.nl



35. Drahk von Trip "Heart & Consequence": Groupe d'origine...devinez!... oui, suédoise mais tout à fait différent des deux autres dont il est question ici. Il s'agit plutôt d'un groupe dit "féminisé" qui propose une musique "prog celtique" plutôt atmosphérique. Bien que des passages hard puissent se faire sentir, la structure est davantage narrative et le lyrisme y prend toute la place. Formidable chanteuse. Avis aux amateurs de Magenta, White Willow et Mostly Autumn. Cote: 8/10. www.recordheaven.net




36. Magic Pie "Motions of Desire": Groupe norvégien qui propose un prog parfois assez hard mais de bon goût. Cet album a reçu d'excellentes critiques partout dans le monde et devrait plaire aux amateurs d'IQ, Pallas, Galleon et compagnie. Les pièces sont longues et de structures complexes. Cote: 7,5/10. www.magicpie.net



37. Mangala Vallis "Lycanthrope": Groupe italien classique à la PFM mais anglophone. Le premier "The Book of Dreams" avait fait l'objet d'une critique élogieuse il y a 3 ans dans QAV. Celui-ci semble encore plus accompli...
http://www.mangalavallis.it

38. Odyssey "The Greatest Tale": Nouveau chapitre du projet Colossus. Monument de 3 CD, 9 groupes qui proposent chacun une pièce de 25 minutes dont Glass Hammer, Aether, Minimum Vital, CAP, Simon Says et XII Alphonso. Chaque groupe a beaucoup plus de latitude que d'habitude et plusieurs en profitent pour se défoncer. Je vais finir d'assimiler ce monstre et je vous reviens! Des heures de plaisir en perspective!


39. Ahleuchatistas "What you will": Groupe américain de style indéfinissable, peut-être King Crimson années 1980 quand Fripp et Belew déliraient, jazz-prog psychédélique, délicieusement inaccessible... www.cuneiformrecords.com

Ce message a été modifié par auca - 10 November 2007 à 17:23 .

" AUCA, est une façon bien personnelle et littéraire de désigner l'oie, ce formidable oiseau qui vole à de hautes altitudes et parcourt de longues distances avec toujours la même rigueur et détermination. AUCA est dérivé du mot AUCELLUS (mot latin qui signifie OISEAU) et OCA (mot espagol et italien qui signifie OIE) "




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)